En effet, sa vétusté le « Dieu Poubelle » a confié au magazine religieux « Cultes & Paris Sportifs » qu’il appréciait « la dévotion de ses disciples tunisiens toujours soucieux de lui présenter des offrandes sur la voie publique et la devanture des maisons voisines », avant de saluer les efforts des autorités visant à faire accepter cette religion, notamment en permettant l’ouverture de lieux de cultes (sous forme de décharges clandestines) partout dans le pays et en fermant les yeux sur le rituel du jet de poubelle pratiqué par les adeptes de cette religion, le tout dans un souci de desserrer l’étau autour les fidèles du Détritusisme.

Rappelons que le culte du dieu Détritus -représenté par une créature mi-homme, mi-couche culotte usagée- est fortement réprimé dans les pays occidentaux et que le nombre de pratiquants y est en baisse à cause de la répression des Détritusiens pratiquants contraints à la clandestinité et à ne célébrer leurs rites qu’en Tunisie, un des rares pays respectant la liberté du culte Détritusiste et laissant libre cours à la pratique des deux piliers de cette religion, à savoir le jet d’ordures à même le sol et le crachat en longueur.

Une nouvelle grande victoire dans la course effrénée que mène notre pays dans le respect des libertés religieuses et individuelles.

La Rédaction

Réagir