Créée Après la Révolution pour veiller à renforcer l’unité nationale, la B.N.P.P.U (Brigade Nationale de Protection de la Pensée Unique) a encore fait preuve d’une belle efficacité en épinglant Radhouen G. Ce dernier est accusé de ne pas avoir accompli son devoir national en prenant à partie Abdelkrim Zbidi sur les réseaux sociaux à l’image de tous ses concitoyens et concitoyennes.

En effet, le jeune homme a été appréhendé chez lui aux premières heures de l’aube d’aujourd’hui (NDLR :vendredi 23 août 2019), et a été conduit manu militari au siège du Ministère de l’Intérieur où il a été entendu par le chef de la brigade en personne. Le trublion a été interrogé à propos de sa présumée réticence à accabler Abdelkrim Zbidi. Ce refus de tir sur ambulance a été qualifié de suffisant pour constituer une sérieuse menace à la cohésion nationale au sens de l’article 404-4 du Code de Bridage de la Réflexion Personnelle.

Ayant été rejoint par son avocat à sa demande, l’homme de loi a immédiatement clamé la bonne foi de son client en invoquant “un profond état de sommeil provoqué par l’intervention d’Abdelkrim Zbidi, ayant empêché son client de s’impliquer activement dans la cabale nationale visant le candidat à la présidentielle”. Justification qui n’a pas semblé emporter l’adhésion du gendarme de la pensée unique qui avait déjà celui qu’il qualifie de “loup solitaire” dans son collimateur depuis des mois.

Et pour cause, ce délinquant bien connu des services de la brigade s’est déjà illustré pour s’être désolidarisé de l’élan national ayant visé la sélection nationale lors de la dernière CAN. En effet, non content de ne pas avoir participé à la campagne de dénigrement contre le sélectionneur Alain Giresse, Radhouen G a également “omis” de publier le moindre statut sur la titularisation de Sidi Mehrez au poste d’arrière droit contre le Madagascar. L’absence de la moindre allusion au rôle prépondérant de la kératine dans la mise en place de la discipline capillaire du groupe Tunisie a achevé de confirmer les soupçons de la B.N.P.P.U : Radhouen G est bien coupable !

En présence d’un avocat désabusé puis acquis à la cause de la brigade, cette dernière a rapidement condamné le jeune dissident à une lapidation publique sur la Place des Martyrs. L’ensemble de la population sera invitée à participer à la cérémonie. Des milliers de paquets de pâtes de type Fell n°3 seront gracieusement mis à la disposition du public aux fins de lapidation par un bienfaiteur anonyme, un certain Nabil K.

La rédaction

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.