Une délégation parlementaire tunisienne en Algérie pour en finir avec Jamila Bouhired

0
493

Soucieux d’accomplir au mieux leur mission de représentants du peuple tunisien, les députés de l’ARP ont décidé hier d’envoyer une délégation parlementaire en Algérie pour corriger l’anomalie de l’Histoire qu’est la non-mort de la militante Jamila Bouhired.

La députée Nahdhaouie Yamina Zoghlami, chef de file des lecteurs de la Fatiha, présidera cette délégation nommée « Restore Dope » qui sera demain matin au chevet de la militante algérienne.

« Après notre hommage, 83% de nos électeurs pensent que Jamila Bouhired, paix à son âme, est morte ce qui nous donne une obligation d’assumer nos responsabilités face au peuple et d’en finir avec cette histoire surtout que personne ne peut les convaincre de l’inexactitude d’une info partagée sur Facebook par la moitié des internautes arabes. » Nous a confié la valeureuse députée tout en rangeant son katana dans son étui.

Les députés, au nombre de 69, seront accompagnés par un boucher assermenté, 2 médecins légistes et 3 admins de pages Facebook qui les aideront à mener à bien l’achèvement de la polémique et de Jamila. Aussitôt la mission accomplie, la délégation reviendra à Tunis avec le cœur de la défunte qui trônera pendant 3 jours dans l’hémicycle du Bardo. La télé Tunisienne, quant à elle, s’est engagée à rediffuser les meilleurs moments de la lecture de Fatiha doublée en dialecte algérien.

Par ailleurs, le chef de l’assemblée, M. Mohamed Ennaceur, a demandé solennellement aux personnalités politiques de plus 75 ans d’envoyer un SMS hebdomadaire contenant la mention « en vie » à Yamina Zoghlami pour éviter toute surprise. A noter que le Président de la République ainsi que M. Lazhar Chebbi se sont déjà pliés à cette nouvelle règle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here