Une adolescente tente de mettre fin à ses jours en avalant un Break

4
3174

Monastir – La paisible ville cotière ne parle plus que de l’incroyable histoire d’Awatef Fayyadhi. L’adolescente de 13 ans a été admise vendredi dernier aux urgences de l’hopital universitaire Fattouma Bourguiba, dans un état qualifié de critique par les médecins urgentistes. Et pour cause, l’enfant a été l’auteur d’une tentative de suicide par ingestion de Break en grandes quantités.

A croire FeRiEl MyStErIeUsE, son amie intime depuis un mois et trois semaines, cette funeste pulsion serait motivée par une « déception affective d’une rare violence ». D’après elle, ce geste désespéré mais tellement compréhensible est la conséquence d’un effondrement narcissique avec lequel elle a dû vivre pendant plusieurs heures avant le drame.

Sans décolérer, FeRieL pointe ouvertement du doigt celui qui se fait appeler Seif PATRON, petit ami d’Awatef et d’un an et demi son aîné. D’après elle, le couple commençait à battre de l’aile après plusieurs jours de relation. Tout à commencé quand Seif n’a pas « liké » une photo des One Direction postée par Awatef. Une photo sur laquelle il était tagué par cette dernière. Seif n’hésitera pas à pousser le vice jusqu’à oublier de fêter leur 10 jours de relation. Pis encore, il a commencé à faire preuve d’un certain détachement vis à vis de sa copine, les derniers SMS reçus par cette dernière avant le drame (« Slt BB! » et « je T M ») étant restés lettre morte. C’est finalement la découverte d’un commentaire laissé (texte du commentaire: :* ) par le jeune homme sur le mur d’une certaine Sissi Ange&démon qui poussera Awatef à commettre l’irréparable.

Désemparée, Awatef se résolut à se donner la mort en ingurgitant un Break qu’elle a pu trouver dans le tiroir à détergents de la salle de bain. Voulant en finir, elle va à l’épicier du quartier, Lotfi Attar, pour faire le plein de Break. Catastrophé, ce dernier confesse: « Je ne me suis douté de rien, d’autant que les habitants avaient pour habitude d’acheter du Break et s’en servir comme insecticide. Vu les quantités achetées, j’ai cru qu’ils avaient des rats à empoisonner. »

C’est finalement vers les coups de 23h que la grand-mère, Mbarka Dawwouehi, découvre sa petite fille complètement inconsciente dans le couloir de la maison. Elle appelle immédiatement une ambulance.

Dr Hakim Skolli, médecin urgentiste, déclare: « Au vu des quantités ingérées, Awatef voulait vraiment en finir! Mais dans son malheur, elle eu de la chance puisque la date de péremption étant dépassée, l’élément pathogène contenu dans le Break, était largement affaibli. Avec des gâteaux plus récents, Awatef ne serait simplement plus des nôtres! »

Par ailleurs, la jeune fille doit son salut au génie du Docteur Jaouida Mosrani Khechine, gastrologue, qui aurait immédiatement administré à Awatef un traitement intensif de lablébi, effectuant ainsi un lavage d’estomac complet qui a permis l’évacuation de tous les produits toxiques avalés.

Joint par téléphone, Seif PATRON nous a confié qu’il n’était pas en mesure de répondre aux messages de sa dulcinée puisqu’il avait piscine au moment de l’envoi des SMS. Propos confirmés par sa mère. Quant à Sissi Ange&Démon, elle se révélera être la soeur cadette de Seif.

  Aux dernières nouvelles, le diagnostic vital de Awatef ne serait plus engagé. FeRiEl MyStErIeUsE poste quotidiennement des messages de soutien sur son mur. Quant à Seif PATRON, il l’a supprimé de sa liste d’amis.

4 COMMENTS

  1. Ty belehy tga3d(i). Mech tra c’est un magasine satirique, wala il faut vraiment que quelqu’un te le montre -__- meskina Tounes fi joret laabed eli kifek.

  2. 7assilou 9addechkom LOL. Men 9elet l’akhbar el mouhemma fel blèd? Bande d’ignorants . tlawjou ken 3al ftèfet !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here