La journée du vendredi 15 mai a été particulièrement chaude, voire infernale, surtout pour les vacanciers venus de contrées où le mercure ne dépasse généralement pas les 20°C à cette période de l’année. M. Albert Von Trilia a été l’une des victimes de cette canicule qui s’abat sur notre pays depuis une semaine.

Ce malheureux estivant, après avoir passé une journée entière à se prélasser sur la plage puis à la piscine de son hôtel, a été pris de maux de tête et de nausées. Malgré les douleurs, il a insisté pour continuer à profiter du rayonnement de notre président. « Ce n’est pas de ma faute si vous avez un président aussi irrésistible. À vouloir continuer de jouir de sa lumière, je me suis brûlé les neurones. Mais vous savez quoi ? Si c’était à refaire, je n’hésiterais pas une seconde », a confié M. von Trilia au micro du journal télévisé de la Watania 1.

Jusque-là, les experts météorologues tunisiens et internationaux pensaient que le rayonnement de Bajbouj se limitait uniquement à son peuple, et encore. En effet, plusieurs cas « d’inbojbation » avaient été rapportés, et ce, même en plein mois de décembre après les élections présidentielles de 2014, en particulier dans la banlieue nord de Tunis et dans la région du Sahel. C’est donc là une découverte scientifique de taille, capable de bouleverser toutes les idées reçues sur le sujet. De leur côté, les fabricants de crème écran total ont commencé à tester de nouveaux produits à base de barbe, mais, pour l’heure, les résultats ne se révèlent guère probants.

Par ailleurs, Bajbouj, qui n’a plus rien à envier à Zaba dans le domaine du rayonnement, devra toutefois se méfier d’une jeune étoile montante, en la personne de Kim Jong-Un, qui ne rêve que de lui briguer sa luminosité, grâce notamment à un visage rond, comme le Bajbouj.

Réagir