Un mystérieux virus provoquant la cécité frappe une partie de la population tunisienne

0
4143

Depuis quelques jours, les scientifiques tunisiens sont sur le qui-vive : un mystérieux virus a semble-t-il fait surface sur le territoire national. Ses effets sont aussi dévastateurs qu’étranges. Le virus, dès lors qu’il est contracté, provoque la cécité chez l’individu.

Le phénomène a commencé à poindre peu après le résultat des élections législatives, quand certaines personnes semblaient ne pas voir les appels du pied des deux partis sortis vainqueurs de ces élections. C’est là que les scientifiques ont commencé à se pencher sur le sujet pour vérifier si cela était dû à la bêtise ou à un phénomène réellement physique.

Puis arriva le moment de l’élection des différents présidents de l’Assemblée des Représentants du Peuple, où le parti islamiste Ennahdha a voté unanimement pour le candidat de Nidaa Tounes Mohamed Ennaceur au poste de président de l’assemblée et où ceux de Nidaa ont rendu la pareille en votant pour le candidat d’Ennahdha Abdelfattah Mourou au poste de vice-président de l’assemblée – le poste de second vice-président a été laissé à une inconnue en peau de léopard. Malgré cela, une grande partie des électeurs de Nidaa Tounes n’y voient toujours pas le signe d’une alliance Nidaa-Ennahdha, offrant ainsi la preuve irréfutable que les scientifiques attendaient. Le virus est bien réel ! Et ses effets sont incroyablement puissants. Après des études poussées, il s’agirait en réalité d’une forme d’herpès oculaire provoqué par le virus HSV1.

Mais des doutes persistent, certains sujets contaminés ayant émis d’étranges remarques telles que :

  • Oui mais Abdelfattah Mourou n’a pas quitté Ennahdha ? Si ? Non ?
  • Je ne vois pas en quoi voter pareillement qu’un autre parti et former un gouvernement de consensus national avec ce même parti sonnerait comme une alliance. C’est débile.
  • Non mais Ettakatol en 2011 ce n’était pas la même chose !

En effet, ce genre de remarques laissent entendre que les effets toucheraient une partie du cerveau, ce qui ne peut être le cas du virus HSV1 qui lui n’a que le pouvoir d’aveugler.

Le mystère reste donc entier…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here