L’Ariana : un boulanger fait fortune en prenant les paris sur les bagarres dans la file d’attente

0
2374

En dépit de la morosité ambiante de l’économie nationale, il n’est pas rare de constater l’émergence de quelques entrepreneurs talentueux, défiant la conjoncture défavorable avec pour seules armes des idées et du culot. Parmi ces derniers, Mokhtar Rebhi, un boulanger de l’Ariana qui a réussi à révolutionner le secteur grâce une idée complètement novatrice.   

En effet, tirant profit de l’ambiance électrique provoquée par les clients durant le mois de ramadan, l’artisan de 38 ans a eu l’idée de prendre les paris sur les bagarres éclatant entre les clients mécontents.

« Le succès a été immédiat! Déclare-il tout en modestie. Les clients ont tout de suite joué le jeu en pariant en masse et en se battant comme des chiffonniers. Cela leur permet de se faire un petit pécule tout en appréciant un spectacle comme seuls nos compatriotes sont capables d’offrir. » Brillant!

Fin analyste, Mokhtar a rapidement flairé le bon coup dès les premiers jours de Ramadan : 
« La coïncidence du mois saint avec la saison estivale a indéniablement été un coup de pouce dans l’essor des affaires. L’indiscipline des clients conjuguée aux effets de la chaleur faisait inexorablement monter la pression dans la file d’attente, au fur et à mesure que l’étale à pain se vidait. Depuis que je m’en suis rendu compte, j’ai divisé la quantité de pain vendu par trois pour accélérer le mouvement de colère parmi les clients. Les résultats ont été au-delà de mes espérances les plus folles !»

Malgré cet insolent succès, le boulanger n’entend pas dormir sur ses lauriers et compte accroître l’activité tout en restant à l’écoute du client :

« Certains clients nous ont reproché le fait d’organiser des paris avant la rupture du jeûne. Raison pour laquelle, nous avons mis en place une deuxième session de paris pendant la soirée, pour la vente de Ouedhnin el Kadhi. Par ailleurs, nous avons pour défi de pérenniser cette activité au-delà du mois de ramadan, faisant d’elle une habitude de consommation, pardon, un moyen de divertissement quotidien pour tous les tunisiens.» 

Selon des sources dignes de foi, ce projet aurait tapé dans l’œil de tous les banquiers de la place, notamment ceux de la banque Zitouna qui serait disposée à investir en masse pour le financement de nouveaux points de vente.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here