Le cabinet du ministère de l’Education vient d’annoncer son intention d’organiser un débat national dans le but de retirer la matière de philosophie des programmes des années terminales de l’enseignement secondaire. De ce fait, les candidats au baccalauréat de la session Juin 2015 pourraient être exempts de l’épreuve de la philosophie.

Cette décision vient suite a de nombreux plaintes émises par plusieurs parties. En effet, bête noire des élèves depuis des décennies, la philosophie a toujours été la matière qui faisait chuter la moyenne des bacheliers. Une matière inutile selon les parents. « Je ne vois pas pourquoi mon fils, génie des maths et des physiques, devrait passer un examen débile et qui ne sert à rien », nous a confié un parent d’élève. « Moi, j’ai un fils qui a eu 16 de moyenne en bac informatiques, avec 5 en philo », nous a déclaré un autre, exprimant visiblement son incompréhension quant à l’obligation de passer la philosophie.

Les élèves aussi avaient leurs mots à dire vis-à-vis de cette affaire. « La philosophie est très compliquée, elle ne sert qu’aux littéraires, pas aux scientifiques », nous a dit Mohamed Salhy, élève de baccalauréat Sciences Expérimentales au Lycée Rue de Russie. Son camarade, élève au Bac Technologique, est de même avis. « Notre professeur nous a dit que cette matière nous apprenait à réfléchir, or je me sens plus bête chaque fois que je quitte la salle ». Un autre élève est quasiment plus violent. « C’est une matière satanique, elle est blasphématoire, et tous les professeurs sont des mécréants et des ennemis de l’Islam », avait-il crié. A notre question sur ses arguments après une telle accusation, il nous a déclaré que c’est l’Imam de son quartier qui avait déclaré cela dans la prêche du vendredi.

Suite à toutes ces plaintes, le cabinet du ministère de la tutelle a réfléchi très sérieusement à supprimer la philo du baccalauréat, une première dans l’histoire du pays. Le ministre de l’Education, le Dr Salem Labyadh, nous a déclaré que cette décision ne sera pas prise à la légère, que des études urgentes seront prises avec la participation de toutes les parties. Il a ajouté néanmoins que supprimer la philosophie des programmes du bac n’est pas une mauvaise idée, avançant l’expérience réussie des systèmes éducatifs des pays du golfe arabique.

1 COMMENT

  1. Bonjour,
    Ce serait bien dommage, car j’ai cru comprendre, suite à un entretien que j’ai eu récemment avec Taoufik Ben Brick, dit le comique troupier de service, et Hamma Hammami, dit HamHam, que le premier comptait s’adresser aux jeunes philosophes avec un cours intitulé « Les liens hautement dialectiques entre plagiat et fausse anarchie » et le second avec un petit exposé sur « Les bienfaits en politique des relations incestueuses suicidaires », où il voulait inviter, comme contradicteur, un expert en la matière, quoique grabataire, BCE. Tahar
    P.S. Il y avait 2 commentaires sur ce sujet, dont le mien que je remets, et qui ont bizarrement disparu???

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here