Dans une lettre ouverte adressée à la ravissante Ministre du Tourisme, et dont Lerpesse a reçu une copie, la jusque-là très discrète section tunisienne du collectif « BDSM sans frontières » implore madame la Ministre d’intervenir pour préserver l’héritage exceptionnel de la Tunisie en matière de tortures et de mauvais traitements, menacé par l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution.

Tunisie : Faites le plein des sensations fortes
Tunisie : Faites le plein des sensations fortes

Réagir