Tourisme : La chute de la fréquentation des hôtels compensée par le nombre de correspondants de France 24 envoyés en Tunisie

0
1459

Cela fait maintenant cinq ans que le tourisme tunisien se morfond dans une crise profonde la faute à  une situation sécuritaire précaire, un désistement des touristes européens et une danse du club qui peine à se renouveler. Cette situation alarmante a suscité l’intérêt des médias occidentaux ce qui a eu le don de changer les choses..

Les images d’hôtels déserts, d’animateurs reconvertis en journalistes politiques et d’hôteliers au bord de la faillite font partie du passé grâce à France 24.

En effet, la chaîne du ministère des affaires étrangères français a décidé, depuis les attentats de Sousse en juin 2015, de consacrer une grande part de son budget à la couverture des saisons touristiques ratées en Tunisie avec, comme point d’orgue, la visite des principales destinations tunisiennes longtemps prisées par les vacanciers français.

Cette couverture a eu pour don d’augmenter de 75% le taux de remplissage des hôtels de la côte méditerranéenne à coup de correspondants permanents, d’envoyés spéciaux et d’équipes de tournage venus directement de la métropole constater l’étendue des dégâts.

« On ne sent plus la crise du tourisme ici, depuis que les journalistes ont appris que nous étions paumés, les affaires remarchent. » Constate Elvis Oueslati, animateur de soirées dans un hôtel à Hammamet, avant de poursuivre « Ils nous demandent d’organiser des fausses scènes de panique et nous payent pour dire du mal de la révolution, ce que nous aurions fait gratuitement. C’est vraiment génial! »

Le ministère du tourisme annonce quant à lui un taux de remplissage record pour le dernier trimestre avec des établissements exclusivement « squattés » par des journalistes en quête de sensations fortes.

Le ministère compte également miser sur la filiale pédophile pour pallier un éventuel désistement des reporters en cas d’un léger mieux du secteur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here