Tnelec 2014 : La chaîne Comédie + obtient l’exclusivité des droits de transmission de la campagne électorale Tunisienne

0
662

Après d’âpres négociations qui ont duré plus de deux mois, l’ISIE, la HAICA et la chaîne Comédie+ ont conjointement annoncé la signature d’un contrat donnant l’exclusivité des droits de transmission de la campagne électorale tunisienne de 2014 à la chaîne thématique française consacrée à l’humour.

L’engouement pour la campagne électorale de 2014 va grandissant depuis le succès de celle de 2011 et du live de l’ANC qui a fait le buzz à coups de promesses farfelues, de disputes de cour d’école et de déclarations de Sonia Ben Toumia (qui a d’ailleurs porté plainte contre 35 humoristes du monde entier pour plagiat). La cuvée 2014 semble très prometteuse, avec 69 postulants à la candidature aux présidentielles et plus de 1500 listes pour les législatives, qui ont attiré l’attention aussi bien des humoristes que celle des primatologues les plus chevronnés.

« Nous sommes extrêmement satisfaits par la signature de ce contrat, d’autant plus que la concurrence était particulièrement rude cette année, avec notamment National Geographic, Darwin TV et Space Toon qui étaient en lice et qui avaient mis le paquet pour s’octroyer ces droits », nous a confié, ému aux larmes, Rodolphe Belmer, le PDG de la chaîne, qui espère voir son audimat grimper à 50% dans l’audiovisuel français grâce à cette acquisition.

Comédie+ compte, par ailleurs, déprogrammer plusieurs de ses émissions et licencier une trentaine d’employés, pour les remplacer par des traducteurs arabe-français et jebali-français (le jebali étant la deuxième des langues les plus parlées par les élus) qui se chargeront de sous-titrer et de doubler les perles de cette campagne chaque jour en prime time.

Dans un souci d’équité, La HAICA a préféré céder les droits des discours de Marzouki à Planète+ Paranormal, une chaîne créée à cet effet. Quant aux interventions de Mohamed Abbou, elles serviront de doublage pour les discours de Hitler sur la chaîne Histoire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here