Slim Riahi propose l’épreuve des tirs au but pour départager les deux candidats au second tour des présidentielles

0
1173

Voici une proposition qui risque de faire couler beaucoup d’encre. Slim Riahi candidat de l’UPL aux élections présidentielles pense avoir trouvé le meilleur moyen pour éviter une campagne électorale longue, et émaillée de violences verbales et physiques.

« J’y ai pensé ce dimanche juste après le penalty accordé par l’arbitre au Club Africain face à la JSK ». L’idée est très simple: à l’issue du premier tour, les deux candidats arrivés en tête se départageront à l’épreuve des tirs au but le dimanche suivant au stade de Rades devant 60 000 observateurs triés sur le volet au sein des virages du CA, de l’Espérance, de l’Etoile, du CSS, de Jendouba Sports et de Gawafel (pour éviter toute accusation de régionalisme). Une série de cinq tirs au but chacun, dans laquelle les candidats seront à tour de rôle gardien ou tireur.

« En Tunisie, être militant d’un parti politique ou supporter d’un club de football c’est du pareil au même. je pense que les tunisiens seront emballés par l’idée » nous confie Slim Riahi qui aurait déjà le soutien de Bachkouta, 7alla9, Lotfi Zidane, Guerda et Recoba en faveur de  cette initiative. « Je pense qu’il est temps d’en finir avec cette campagne ô combien fatigante et financièrement très dure à gérer pour beaucoup de candidats » ajoute-t-il.

L’ISIE financerait l’achat de la tenue complète de chaque candidat, Guidas serait même prêt à offrir les crampons gratuitement. Le flocage des maillots sera facilement fait vu que chaque candidat a déjà un numéro affecté à sa candidature.

« Nous pouvons faire confiance à l’arbitrage national qui nous prouve chaque dimanche son impartialité, sa neutralité et surtout son incorruptibilité ». Les résultats seront annoncés lors de l’émission Dimanche Sport juste après ceux du Promosport (il y a quand même des priorités à respecter dans les centres d’intérêt des tunisiens).

Les autres candidats ne se sont pas encore prononcés mais on sait que Béji Caïd Essebsi refuse l’idée parce qu’il sait qu’il ne passera pas le cap de la visite médicale obligatoire, que Marzouki très proche des LPR pourrait compter sur un virage (d’où sont issus 95 % des membres de ces LPR) dédié à sa cause, Chebbi est un peu plus sceptique sachant son penchant à toujours viser à côté. Mustapha Ben Jaafar quant à lui propose des matchs de FIFA15 sur Xbox pour départager les candidats vu qu’il n’a pas la condition physique requise pour l’épreuve des tirs au buts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here