Scoop: le premier film pornographique tunisien, subventionné par le ministère de la culture

1
5712
Le logo officiel de la maison de production Foued Mbezaa.

Serait-ce la naissance d’une industrie du X 100% tunisienne? La question est d’autant plus légitime que nous avons appris la fin de tournage du premier film X tunisien: « ترضع عريانة في شوارع سليانة ».

« Ce film est tout d’abord un hommage à la ville de Seliana et aux victimes des tirs de chevrotine » déclare M. Foued Mbezaa, producteur et réalisateur du film. Ce dernier se présente d’ailleurs comme le « Marc Dorcel » tunisien. Il est «un dénicheur de talents » selon ses propres dires, « cette industrie naissante permettra la création de plusieurs milliers d’emplois stables et bien rémunérés, je ne vois pas où est le problème » ajoute l’ancien président de la république.

L’association des proxénètes et des propriétaires de bordels s’insurge

L’APPB a fait savoir via un communiqué paru ce matin qu’elle compte organiser une marche de protestation contre le lancement de cette nouvelle industrie en Tunisie. Elle insiste sur la facilité avec laquelle Mr Mbezaa a obtenu les droits et autres autorisations pour lancer sa boite. Elle assure également que les capitaux proviennent de l’argent du peuple dérobé par le RCD durant le règne de Zine Abidine Ben Ali.

Le film aurait eu des subventions du ministère de la culture

De son coté, M. Mbezaa refuse d’alimenter la polémique et préfère parler de ses futurs œuvres. A ce propos, il nous a affirmé que ses productions étaient ce qu’on appelle du « porno chic » et qu’il voulait faire des réalisations « classes » et « raffinées » en s’éloignant du « gonzo ». D’après lui c’est ce qui a permis de faire pencher la balance en sa faveur en ce qui concerne le financement du projet par le ministère de la culture.

Contacté par notre équipe, la porte-parole du ministère a confirmé l’information « nous soutenons toutes initiatives artistiques, nous sommes pour la liberté totale ». Assez étonnant de la part d’un gouvernement à majorité islamiste.

Un journal du Hard tunisien?                        

Notre équipe d’investigation a aussi découvert que la chaîne TelvzaTv, se voulant révolutionnaire,  compte diffuser les films de M. Mbezaa chaque dimanche à partir de minuit, il y aurait même un journal du Hard tunisien en cours de préparation. Aux dernières nouvelles, il sera présenté par Haythem El Mekki.

Haythem El Mekki, futur présentateur vedette du journal du hard tunisien?
Haythem El Mekki, futur présentateur vedette du journal du hard tunisien?

 

1 COMMENT

  1. Tu veux dire  »un effaceur de talent » au lieu de penser à des sujets de sensibilisation sur les différents aspects qui menacent la terre, l’environnement et l’humanité, un film X, franchement, voilà ce qu’engendre la ruine d’identité et des valeurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here