D’après une source à l’état-major de l’armée française ayant requis l’anonymat, la France est bien décidée à résoudre tous les conflits en Afrique. Effectivement, après les interventions au Mali et en République Centrafricaine, l’armée française compte s’inviter chez nous et pour cause, le conflit opposant les médecins internes et résidents et M. Abdellatif El Mekki, ministre de la santé publique.

« Nous ne reculerons devant rien, nous avons déjà stationné le porte-avions Charles de Gaulle au large des côtes de Kaalet Landlous, et nous n’attendons que le feu vert de Mme Trierweiler pour intervenir. », nous a confié notre source.

Rien de surprenant quand on sait que la France est connue pour être le pays des droits de l’Homme et le défenseur des opprimés où qu’ils soient dans le monde. Et c’est justement après un message de détresse envoyé par le ministre tunisien que la décision a été prise.

En effet, M. Mekki a contacté, par le biais de l’ambassade française à Tunis, M. Hollande, lui exprimant ses inquiétudes par rapport au bras de fer qui l’oppose à ces jeunes médecins.

« Nous n’avions plus le choix, nous devions faire quelque chose, quitte à aller à l’encontre de nos convictions. M. Mekki a longtemps hésité avant de demander l’aide du rebut de la francophonie, et M. Hollande n’a pas omis de nous le rappeler suite à quoi nous lui avons formulé une offre qu’il ne pouvait pas refuser. », nous a déclaré le directeur de cabinet du ministre.

Le marché ainsi conclu, prévoit qu’en échange de l’intervention militaire française, l’état tunisien s’engagerait à fournir 670 médecins spécialistes par an à la France (ce qui explique entre autres le nombre élevé d’admis au concours de spécialité cette année), à bord de navires négriers, après avoir séjourné pendant 3 ans dans les régions de l’intérieur, une offre acceptée par nos amis gaulois.

« On peut expliquer ça d’une manière très simple, fhemteni –, nous a expliqué l’analyste politique sociologue économiste spécialisé en santé publique et en conflits armés subsahariens M. Slaheddine Jourchi – Prenez l’exemple des joueurs de l’Avenir Sportif de la Marsa, comment expliquez –vous qu’ils soient aussi bien classés en championnat ? C’est le fait qu’ils sont plus performants à l’extérieur grâce à leur pelouse de m****. Idem pour nos jeunes médecins. Ils iront travailler dans des hôpitaux sous-équipés, comme ça en France, ils seront très performants. »Notons qu’un élément important a fait pencher la balance au dernier moment: la présence de photos sur les réseaux sociaux de ces petits garnements en train d’exécuter le geste odieux et infâme de la quenelle, parfois avec Dieudonné lui-même.

Ainsi, notre ministre ne quittera pas le poste qu’il a occupé pendant deux ans sans avoir pris la seule et unique décision de sa carrière politique. Un bilan dont il peut être fier, comparé à d’autres ministres de ce gouvernement sortant.

Affaire à suivre.

2 COMMENTS

Réagir