Incompréhension dans le milieu de la télévision privée : Sami Fehri aurait décidé de retourner en prison après s’être battu de toutes ses forces pour en sortir, soutenu en cela par la société civile dans toutes ses composantes. D’après ses collaborateurs, il aurait expliqué au cours de réunions privées que jamais il n’aurait imaginé trouver le pays dans un tel état, et que malgré toute la bonne volonté qui l’anime, il ne saurait trouver la force de se remettre à travailler.

« L’ampleur de la tâche dépasse mes capacités. Et Dieu sait que je suis un bosseur. Mais là, je ne sais plus par où commencer. Rien ne marche. RIEN NE MARCHE. TOUT EST Á REFAIRE. Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? Il faudrait qu’il y ait 50 heures dans une journée pour traiter tous les problèmes. Comment en est-on arrivé là en seulement un an ? », aurait confié Fehri à plusieurs de ses proches et collaborateurs réunis en commité restreint.

A la suite de ce petit monologue, notre source a ensuite parlé d’un long moment de silence durant lequel tous les présents regardaient par terre. Sami Fehri aurait alors éclaté en sanglots, puis déclaré vouloir retourner en prison.

Espérons que toutes les personnes désespérées ne souhaitent pas être emprisonnées, car il est clair que le pays n’a pas de pareilles capacités carcérales. On comprend mieux pourquoi Ben Ali avait transformé la Tunisie en « prison à ciel ouvert », pour citer un ex-opposant célèbre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here