Sa mère lui demande de surveiller le lait, il éteint le feu à temps

0
1437

Bahija, mère de famille de 49 ans, a cru rêver quand elle a vu la casserole remplie de lait sur la plaque chauffante. Skander, 17 ans, a réussi l’impensable : éteindre le feu à temps. Quels sont les facteurs qui ont contribué à sa réussite ? Comment ce lycéen est-il devenu le premier jeune à réussir cet exploit ? Retour sur un phénomène.

Arrivé au monde un 14 mai 1998 dans une famille de classe moyenne (10.25), il a manifesté dès son jeune âge un grande intérêt pour le lait et la surveillance. Des boulots d’été comme gardien d’immeuble ou aide à la traite des vaches ont façonné sa personnalité, une combinaison optimale pour un avenir prometteur.

Mais sa vrai force reste sa détermination. En effet, Skander ne joue pas à la console, n’aime pas le foot, ne possède pas de compte Facebook et utilise rarement son téléphone portable. Des facteurs déterminants pour son succès.

« Il y a encore des efforts à faire au niveau de la surveillance de lait pour que le réchauffement soit parfait. La grande difficulté pour moi, c’est le demi-écrémé… Un lait ingérable et imprévisible…Mais j’y travaille ! »  Nous a déclaré Skander, grand amateur de la posture debout, un atout qui, selon lui, a facilité l’accomplissement de son exploit.

Le jeune homme ne compte pas s’arrêter là. Il envisage, en effet, de rendre la monnaie à sa mère après l’achat d’une baguette et pense même à ne plus piquer de frites lors de la préparation des repas. Des défis à la hauteur de l’ambition de notre héros du jour.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here