Révolutionnaire : Le nouveau gouvernement comportera 6 policiers, 4 terroristes et 2 dépressifs par souci de représentativité

0
11684

Le nouveau premier ministre canadien Justin Trudeau ne cesse de surprendre le monde par son ouverture et la tendance égalitaire de son nouveau gouvernement qui comporte autant d’hommes que de femmes. Une initiative qui a eu de l’écho en Tunisie.

C’est donc sans complexes que les partis de la coalition au pouvoir ont annoncé leur intention de s’inspirer de l’exemple canadien. Le nouveau gouvernement comportera six policiers, quatre terroristes et deux dépressifs conformément aux taux présents dans la société tunisienne.

En effet, le nouveau ministre dépressif, Ragheb Bellak’hel, n’a pas pu cacher son émotion. En larmes au moment de prêter serment, il s’est immédiatement enfermé dans les toilettes. Il a été libéré par les agents de la sécurité tard dans la soirée après l’avoir trouvé allongé à même le sol, en position fœtale. L’autre ministre dépressive, Hayet Morra, n’a pas eu assez de motivation pour se rendre à la cérémonie d’investiture.

Le moment phare de la cérémonie reste tout de même la prestation de serment du ministre de l’économie, Abou Laktef, membre d’Ansar Al Charia, qui s’est vu plaquer au sol par son homologue du sport, Souheil Ben Hancha, alors qu’il ajustait sa ceinture un peu trop serrée. Un instant de panique qui s’est vite transformé en une session d’hilarité et de fouilles au corps collectives quand M. Béji Caïd Essebsi est intervenu en lançant un « Rouhou rahzou » pour détende l’atmosphère.

La composition de ce gouvernement n’a pas arrêté de susciter les réactions favorables à travers le monde bien que ses détracteurs fustigent la fait que la salle ait été évacuée juste avant  la présentation du dernier ministre issu d’Ansar Charia pour des raisons de sécurité. Cet incident n’a en rien démotivé ce gouvernement éclectique et unique en son genre depuis celui de 2011.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here