Réforme de la loi 52 : la Jamaïque rappelle son ambassadeur à Tunis

0
4904

La crise semble être inévitable entre la Tunisie et la Jamaïque. Visiblement très déçues par la proposition de révision de la Loi 52 qu’a présentée le gouvernement tunisien, les autorités jamaïcaines ont jugé bon de rappeler leur ambassadeur en Tunisie. Il s’agit du premier incident de ce genre dans l’histoire des relations entre les deux nations.

Nous avons pu rencontrer le diplomate à l’aéroport Tunis-Carthage peu avant son départ. Alors que le gros oinj qu’il venait d’écraser fumait encore, il nous a déclaré : « Au plan de la qualité, vous avez une des pires zatlas au monde ; et pourtant, l’État continue à emprisonner  ceux qui en consomment. Honte à vous ! Mon pays n’est pas prêt à collaborer avec ce genre de régime. »

Les 4 360 Tunisiens qui sont réfugiés dans l’ambassade de Jamaïque depuis plus de quatre ans pour bédaver tranquille seront livrés directement au ministère de l’Intérieur, malgré l’opposition courageuse de Slim Amamou, « agent double jamaïcain à la solde de l’entité joiniste » selon notre confrère Tunisie-Secret.

Taïeb Baccouche, ministre des Affaires étrangères, a tenté de calmer le jeu en publiant sur Facebook un message d’excuse dans lequel il invite l’ambassadeur d’Érythrée à reprendre son poste en Tunisie dans les plus brefs délais.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here