Attentat raté de Tunis: Daech rappelle 700.000 ceintures explosives pour inspection

0
1761

Suite au pathétique accident raté de l’avenue Habib Bourguiba à Tunis, les ingénieurs de la célèbre marque se sont penchés sur les causes de ce  ratage et ont détecté une suite de dysfonctionnements liés notamment au système de détonation.

257 ingénieurs ont été crucifiés,  puis lapidés comme première mesure préventive. Dans une deuxième phase leurs femmes et leurs enfants seront violés puis réduits en esclavage,  conformément aux procédures internes du célèbre constructeur.

Daech ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, son standing ne lui permettant pas de laisser planer le doute sur la qualité de ses produits commercialisés rappelons le, dans plus de 156 pays à travers le monde. Le Conseil d’Administration de la Start Up terroriste a donc décidé de rappeler plus de 700 000 ceintures explosives, et d’indemniser  le cas échéant leurs propriétaires.

Les ceintures fabriquées jusqu’au 10 juillet 2018 sont concernées, soit pas moins de  42.000 ceintures en Afrique du Nord seulement. Le marché européen est également touché, mais aucune annonce officielle n’a encore été faite.

Ce rappel concernerait les 2 best sellers de la marque: RoadToJenna NTM-666 et le classique Virgin72 YFZ-002

Enquête préliminaire:  la piste criminelle semble écartée

Un  rapport d’expertise établi par le cabinet « Boustou Consulting Group » aurait révélé un défaut de fabrication imputable à « Mad fa3 » un sous-traitant basé aux environs de Raqqa. L’atelier, pourtant réputé pour sa rigueur, aurait confondu matière explosive et feux d’artifice pour produire plusieurs centaines de milliers de ceintures explosives mêlant les deux substances.

Le  responsable de la communication de l’artisan canonnier aurait déclaré  qu’un mélange de feu d’artifice et de poudre de feuilles de corète  (mloukheyya) se serait trouvé au mauvais endroit. En effet, cette  mixture (NDLR: servant à charger des ceintures factices destinées aux entraînements et à l’usage récréatif des enfants pour les festivités  d’exécution d’otages) se serait trouvée par erreur dans la zone de chargement des ceintures explosives, ce qui a donné lieu à la fabrication des exemplaires défectueux.

Les  concernés par ce rappel doivent donc se rendre au distributeur Daesh le plus proche, pour  remettre leurs ceintures et bénéficier d’un diagnostic gratuit et du remplacement du matériel défectueux pour ceux qui ont des opérations  terroristes urgentes à mener.

« Nous avons déjà eu des  soucis par le passé, mais ce qui s’est passé à Tunis est inacceptable : même la culotte et la vulve de la demoiselle sont restées intactes, notre notoriété et notre prestige ne nous permettent pas de fermer les  yeux sur un tel échec. Nous allons donc prendre nos responsabilités et  faire ce qu’il faut pour définitivement rassurer nos clients » nous a  confié Gunter Abou Sofiane le Directeur R&D de la célèbre  organisation terroriste

Daech a donc contacté tous les  propriétaires (loups solitaires, groupuscules terroristes locaux, etc) via Telegram afin d’éclaircir la situation.

Une annonce  qui ne tombe pas au meilleur des moments pour Daech, alors qu’on vient  d’apprendre que le groupe Etat islamique (EI) a perdu en trois ans 60%  du territoire qu’il a occupé en Irak et en Syrie et 80% de ses revenus,  selon une étude du cabinet d’analyse IHS Markit publiée jeudi.

La rédaction

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.