Le premier « Inchallah ba3d Romdhan » de 2019 signalé du côté de Zahrouni.

1
2832
Souheil, attendant que 3am Mohsen lui fasse sa robinetterie (Photo HAMIMA)

Attendue comme le beaujolais nouveau ou les giboulées de printemps, la fameuse phrase « ان شاء الله بعد رمضان » marque la fin d’une saison et le début d’une nouvelle.

En effet le peuple tunisien passe ainsi de l’état de « je ne fais pas grand-chose » à l’état de « je ne fais rien », en s’acquittant de ce devoir si cher aux musulmans du monde entier. Et c’est donc traditionnellement quelques mois avant le début de Ramadan que la plupart des taches à accomplir sont repoussées après l’Aïd. En effet comme le dit l’adage si célèbre : « Pourquoi faire aujourd’hui ce qu’on peut ne pas faire après l’Aïd ? ».

C’est donc souvent anxieux que les tunisiens attendent le déclenchement de cette période pré-hibernatoire ou tel un grizzly de la forêt Laurentienne, le tunisien amasse des vivres en vu de ce mois saint de privations qu’est le ramadan . C’est ainsi que le premier cas de « inchallah ba3d Romdhan » a été signalé à l’Observatoire National d’Etudes Socio-stratégiques et Comportementales de la Société Tunisienne Post-révolutionnaire, lui-même rattaché au ministère des transports.

Cette année c’est le charmant quartier de Zahrouni qui détient la palme, et plus précisément un plombier qui répond au doux prénom de 3am Mohsen. Ainsi selon plusieurs témoins 3am Mohsen aurait le 15 mars 2019, rétorqué à son client qui lui demandait depuis 9 mois (et des poussières) de raccorder l’installation sanitaire de sa salle de bain au réseau de la SONEDE de lui en reparler apprès l’Aïd, occupé qu’il était à faire ses provisions pour le ramadan et à organiser le traditionnel tournoi de rami du quartier.

Le client qui a été contraint de repousser sa date de mariage pour la 5 ieme fois en 6 ans (faute d’eau courante dans son nouveau chez lui) a cependant fait preuve de beaucoup de Fair-play et fait contre mauvaise fortune bon cœur en contactant sa belle famille et en leur précisant que la cérémonie tant attendue ne devrait avoir lieu qu’après Ramadan, l’été, l’Aid el Kebir, la rentrée, ce qui devrait ramener ce moment de bonheur tant attendu au courant du mois d’octobre. Petit coup de stress quand même pour la mariée qui s’est vue contrainte de recontacter son gynéco pour repousser elle aussi l’hyménoplastie prévue de longue date et qui comme le veut la tradition a lieu une semaine avant le mariage. Là encore compréhension du gynéco qui a pu la caler entre un congrès médical aux Antilles et un tournoi de golf.

La saison de « Inchallah ba3d romadhan » est donc belle et bien ouverte, et cette année (hasard du calendrier lunaire) elle sera de suite suivie par « Inchallah ba3d essif » connue aussi sous l’appellation de « Inchallah ba3d scionce inique ».

Toute la rédaction de Lerpesse en profite donc pour souhaiter à ses lecteurs un Ramadhan Mabrouk.

La Rédaction

1 COMMENT

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.