La victoire surprise de Donald Trump à l’investiture suprême aux Etats-Unis n’a pas fini d’envenimer la situation déjà explosive dans un pays miné par les disparités sociales, la violence des armes et l’extrémisme religieux. Les récentes émeutes anti-Trump qui ont jalonné les états côtiers ont poussé les dirigeants arabes à réagir fermement à une mobilisation qui pourrait bouleverser toute cette région du système solaire.

Réunis en catastrophe au Caire, les ministres de l’intérieur des pays arabes ont exprimé leur solidarité avec les manifestants majoritairement issus de la minorité non-obèse du pays face au système policier répressif (plus de 700 morts l’an dernier par les milices fidèles au président) de cet état fédéral qui peine à appliquer un modèle économique juste et à organiser un suffrage universel direct. « L’annonce de la victoire de Trump est une ultime provocation du système bipolaire américain, la femme de Bill Clinton a recueilli plus de voix que lui et c’est elle qui devrait être investie selon la volonté du peuple opprimé. » Déclare le ministre Somalien de l’intérieur à l’issue de la réunion.

Face à la sourde oreille des autorités américaines et au soutien de leur allié hongrois, les pays arabes ont annoncé la mise en œuvre d’un plan d’action unilatéral visant à fournir les rebelles anti-Trump en armes et munitions afin de renverser son régime et rétablir la démocratie dans le pays.

« Nous avons pensé à former quelques blogueurs influents à mener des révoltes pacifiques et à sensibiliser le peuple mais vu que leurs blogs parlaient essentiellement de Kim Kardashian, de cuisine bio et du prochain épisode de Game of Thrones on s’est dit que ça allait prendre beaucoup de temps! » Selon le chef des renseignements Djiboutien qui a affirmé que les premières livraisons d’armes sont déjà parvenues aux groupes rebelles « Front Al-Bundy » et les « Peshmelba » qui ont annoncé avoir pris les localités de Manhattan et de Beverly Hills aux mains des troupes loyalistes.

Quelques voix s’élèvent contre la militarisation de ce printemps américain mais tous les experts semblent être d’accord sur l’urgence de la destitution de ce milliardaire mégalomane qui risque de chasser toutes les aides ménagères mexicaines d’une bonne partie de la nation.

La rédaction

Réagir