Nasa: Découverte de la planète sur laquelle vit la bourgeoisie tunisienne

0
3069

Coup de tonnerre dans la communauté scientifique mondiale et plus précisément chez les astrophysiciens après cette découverte qui va comme l’avancent déjà certains spécialistes révolutionner notre vision et perception du monde.

En effet la sonde New Horizons, lancée en 2006 et qui avait pour principale mission d’atteindre et d’explorer Pluton (mission accomplie en 2015) a continué son petit bonhomme de chemin et a contre toute attente détecté un nouveau corps céleste avec des traces de vie (certes primitive) à sa surface.

Les premiers contacts radios ont prouvé qu’une population apparentée à des humains se trouve à sa surface. Les scientifiques de la NASA ont affirmé qu’il s’agissait peut-être de la planète sur laquelle vivait la bourgeoisie tunisienne, et pourraient ainsi répondre à la fameuse question « Mais sur quelle planète vit la bourgeoisie tunisienne ??».

Les habitants de cette planète se feraient aussi appeler « les progressistes » ou « les centristes » et n’auraient que très peu d’informations sur la vie à la surface de la Terre. Les premières observations ont montré que cette population vivait très bien mais était extrêmement anxieuse et déprimée et craignait l’invasion des « 5wenjiyas » et des « g3ar ». Deux termes que la division « langues et dialectes alien » au sein de la NASA essaie de décrypter. La langue parlée sur cette planète étant composée à 80% de français mélangé avec quelques termes d’arabe dialectal et anglais.

Une activité particulière semble agiter cette planète en ce moment. En effet des séances d’hystérie collective, d’autoflagellation ainsi que d’insultes réciproques semblent émailler le quotidien de ses habitants qui se répètent à longueur de journée qu’« il faut se réveiller, arrêter les conflits, et s’unir » parce que « les autres sont en train de gagner du terrain pendant que nous on se dispute » … déclarations qui ont laissé les équipes de la NASA assez perplexes, mais la possibilité d’un conflit intersidéral avec une autre planète n’est pas à écarter.

Voici donc la preuve indubitable de l’existence de vie hors de la Terre et d’une intelligence autre que la notre aux confins du système solaire. En espérant que les premiers contacts avec cette population seront fructueux et ouvriront de nouveaux horizons pour nos deux planètes.

C’est pas gagné.

La Rédaction

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.