Nabil Karoui et Slim Riahi intentent un procès préventif contre Inkyfada

0
1749

Jamais l’adage « mieux vaut prévenir que guérir » n’aura à ce point pris tout son sens. Nous venons en effet d’apprendre que Nabil Karoui, le sulfureux président de Nessma TV, et Slim Riahi, le non moins sulfureux président du Club Africain, ont intenté un procès préventif au journal tunisien d’investigation en ligne Inkyfada.

C’est là un procès inédit, dans la mesure où Inkyfada n’a encore rien écrit sur les deux hommes d’affaires. Ces derniers, par l’intermédiaire de leurs avocats, s’insurgent contre le fait que leurs noms pourraient être salis, et nient tout lien avec les sociétés offshore panaméennes que le journal pourrait dévoiler. Ils insistent en outre sur la légalité de la constitution de telles sociétés et réfutent d’avance tous les documents qu’Inkyfada pourra révéler au grand public. Nabil Karoui a parlé de « manipulation abjecte », tandis que Slim Riahi voit là « la main de la FTF jalouse » des titres que le CA n’a pas remportés.

Nessma TV et El Hiwar Ettounsi, deux organes connus pour leur impartialité et leur professionnalisme (et, accessoirement, propriété des deux hommes d’affaires) vont de leur côté diffuser des documentaires montrant les liens qui existent entre les journalistes d’Inkyfada et la nébuleuse Soros. Des témoignages anonymes de salariés de ces deux chaînes devraient mettre en lumière la corruption effective des journalistes d’Inkyfada et leur partialité dans le traitement possible de ces dossiers, sachant qu’ils sont pour la plupart ou espérantistes ou étoilistes.

Les deux hommes d’affaires ont mobilisé une armée d’avocats pour ce procès (pas moins de trente chacun). Nous vous tiendrons informés de ce qui risque d’être LE feuilleton judiciaire des prochains mois.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here