La disparition de Stephen Hawking a créé une grande vague d’émotion à travers le globe. Toutefois, tout aussi regrettable soit-il, ce départ n’a pas moins permis à ses fidèles compagnons de route, désormais désaffectés, de se lancer dans des carrières plus glorieuses. Longtemps éclipsés par l’immense aura de l’astrophysicien anglais ; ses inamovibles accessoires n’entendent plus se contenter des seconds rôles. À l’instar de l’incontournable fauteuil roulant, récemment retenu dans le casting du prochain Transformers : Generation-1; le non moins célèbre synthétiseur de voix a annoncé son retour sur la scène artistique, plus précisément dans le raï algérien après un passage réussi en 2012 chez les Daft Punk.

C’est sous le nom de scène de Cheb Trounoir que l’ancien porte-parole de Hawking a l’intention de partir à la conquête d’un marché maghrébin où la concurrence des claviers Yamaha sera un défi de taille pour un synthétiseur plus habitué à discuter de la théorie des cordes que de les distordre.

C’est au cours d’une conférence de presse que l’annonce a été faite par celui qu’on surnomme déjà le Prince du Big Bang. Ce dernier a justifié sa reconversion par un don découvert sur le tard : « le raï correspond parfaitement à mes compétences vocales. C’est donc de manière tout à fait naturelle que que mon choix s’est porté sur ce genre musical d’avant-garde pour exprimer la plénitude de mon talent.»

Cette annonce n’a pas manqué d’enthousiasmer la grande famille du raï, notamment son enfant terrible Fayçal Mignon. Ce dernier s’est immédiatement déclaré favorable à toute forme de collaboration avec Cheb Trounoir. Par ailleurs, l’Empereur du raï a précisé qu’il mettait la totalité de son riche répertoire musical à disposition du nouveau venu, confessant au passage que son rêve serait de pouvoir jouer en duo son chef d’oeuvre « Bent Eddouwwar » avec le fidèle compagnon de feu Stephen Hawking.

La date de sortie de son premier album « Une brève histoire du Bled » n’a toujours pas été communiquée, mais on sait qu’une tournée est déjà prévue dans tout le Maghreb.

Une belle carrière en perspective se profile à l’horizon de ce jeune artiste. Bien aux antipodes de la fin tragique de centaines de copies des livres de Stephen Hawking qui ont fini en emballages de sandwichs chez un épicier de Fouchena.

La Rédaction

Réagir