Moubarak exige des excuses officielles du peuple égyptien pour lui avoir cassé les co***les avec quatre années de procédures judiciaires superflues

0
2897

Le CaireNous sommes à la sortie de la salle de tribunal où s’est tenu « le procès du siècle », jugement longuement attendu de l’ancien président égyptien M. Hosni Moubarak. Le vieil homme, qui vient d’être acquitté, fait face aux journalistes avec beaucoup d’assurance : « En 2011, j’ai prouvé au monde entier mon essence et mes convictions démocratiques en quittant le pouvoir dès que le peuple l’a réclamé. Aujourd’hui, après avoir enduré quatre années de procédures judiciaires pour un simple dépassement de vitesse, je peux vous dire que j’ai les co****es grosses comme ça! Certes, une différence de 50 points entre la vitesse recommandée et celle à laquelle je roulais est assez conséquente, mais jamais je n’aurais pu penser que que ça allait durer autant de temps. Ces débiles d’Égyptiens se sont finalement avérés ingrats. Rares sont ceux qui ne m’ont pas remplacé dans leurs cœurs par le général Al Sissi. Personne n’a osé prendre la parole pour me défendre lorsque le procureur général a requis un retrait d’un quart des points restants sur mon permis. J’étais persuadé que je n’allais jamais m’en sortir. Durant ces quatre années, une question me revenait sans cesse : Est-t-il décent de remercier l’instigateur de la révolution égyptienne de la sorte? Vraiment déçu, dégouté… Excusez moi mais je ne peux empêcher mes larmes de couler… Devant tant d’égocentrisme et de méprise, j’exige des excuses officielles de la part du peuple égyptien, ces espèces de merdeux sans cœurs à la mémoire de poisson. Heureusement que la justice de mon pays a joué son rôle en toute indépendance, avec toute la neutralité qui la caractérise, loin des jugements populistes et des transactions secrètes. Vous rendez-vous compte? Même mon PV a sauté! Cool non?!! »

 

De notre envoyé sur place : Rabiî El Adawy

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here