34 ans, traducteur et interprète en langue des signes, schizophrène, titulaire d’un phd en linguistique de la haute université supérieure centrale, cherche un poste auprès de n’importe quel ministère tunisien. Au chômage depuis la cérémonie d’enterrement de Nelson Mandela, j’ai choisi la Tunisie car « à l’intérieur, rejoignant la cigarette de cette semaine à l’intérieur pour prouver et ainsi de suite ».

Réagir