Modification de la loi 13 du code des procédures pénales : les avocats ont désormais le droit de participer au passage à tabac de leurs clients

0
879

La Tunisie continue son bonhomme de chemin vers la démocratie et L’État de droit. En effet, la modification de la loi 13 du code des procédures pénales permettra à l’avocat non seulement d’être présent lors des garde à vue, mais également de participer aux séances de torture dans les postes de police et les maisons d’arrêt.

« Une nouvelle rafraîchissante » selon M. Mohamed Fadhel Mahfoudh, président du conseil de l’ordre national des avocats de Tunisie, lauréat du prix Nobel de la paix.  » Au rythme où vont les arrestations, les agents de police se retrouvent très vite débordés, il faut leur porter assistance, leur proposer plus de main d’oeuvre, continue M. Mahfoudh. Baigner les matraques dans la vaseline, choisir les bouteilles de Fanta adaptées à chaque cas, nettoyer le sang par terre, sont autant de tâches adaptées aux compétences des avocats. Les plus téméraires d’entre nous pourront même participer avec quelques coups de poing ou des clés articulaires. »

De son côté, le syndicat des forces de l’ordre dénonce une « ingérence inacceptable » de la part des avocats et propose d’apporter une modification radicale à la loi 13 pour permettre enfin aux policiers de tabasser les suspects ainsi que leurs avocats au cours des interrogatoires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here