Ministère de l’intérieur : il prête serment et se le fait voler

0
419

C’est la mésaventure vécue par Mohsen M. jeune recrue qui venait de passer avec succès les concours d’entrée au ministère de l’intérieur. Parcours classique: recalé en sixième année primaire, lycée libre, baccalauréat raté 14 fois, il se décide de tenter sa chance par amour pour l’ordre, le prestige de l’uniforme, et les bakchichs.

C’est après avoir prêté serment avec la promotion « Moncef Laajimi », qu’il se rend compte que celui-ci lui a été subtilisé. « Je savais qu’il y avait des voleurs chez les flics mais là je suis sur le cul ».

Suite à ce vol, Mohsen M a donné sa langue au chat mais celle-ci lui a également été dérobée. Le sort s’acharne donc sur le policier qui, rappelons le, avait rendu une fois à César ce qui était à César mais César n’en voulait pas.

Plusieurs questions se posent aujourd’hui : à combien de personnes cela est-il arrivé ? Pour un Mohsen qui a décidé de révéler au grand jour ce vol, combien se taisent ? À quand la fin de l’omerta ? Ces vols en série seraient-ils un début d’explication à l’état de notre police qui se dit républicaine mais qui est,en fait, plutôt bananière ? Autant de questions qui restent en suspens et qui devront être prises à bras le corps par le nouveau ministre de l’intérieur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here