Mémoire : Le poisson rouge opéré d’une tumeur au cerveau recommande son chirurgien au peuple tunisien

0
1681
Le désormais célèbre poisson rouge quelques heures avant sa rencontre avec notre journaliste . | REUTERS/HANDOUT

Nemrouge, le poisson rouge âgé de dix ans, opéré avec succès d’une tumeur au cerveau, a recommandé Tristan Rich, son vétérinaire australien, au peuple tunisien, ce qui lui permettra de recouvrer, comme lui, sa mémoire de trois secondes.

« Féru de l’actualité du Moyen-Orient et du Maghreb, je croyais que la Tunisie était une zone d’endémie de la maladie d’Alzheimer. Mais remarquant qu’en réalité les Tunisiens arrivaient toujours à oublier quelle que soit la gravité des événements dans leur pays, je me suis dit que je devais leur venir en aide. Nous avons certes nos points faibles en tant qu’espèce, mais nous, au moins, nous arrivons à conserver un instinct de survie », nous a déclaré à chaud le cyprin doré pendant les trois secondes qui ont suivi son réveil.

Rich, le désormais célèbre vétérinaire, s’est dit disposé à faire le déplacement, et envisagerait même d’ouvrir une clinique au centre urbain nord, dont le lot lui sera évidemment offert par l’État tunisien.

De son côté, M. Bahri Jelassi n’a pas caché son intérêt pour Nemrouge, proposant même de l’accueillir chez lui avec sa propriétaire, Mme Pip Joyce. Il a aussi assuré à cette dernière que, malgré son nom équivoque, elle n’aurait rien à craindre de sa part. Cette démarche s’intègre dans la campagne présidentielle de M. Jelassi, qui aimerait rompre avec l’image de pédophilie qui le poursuit depuis bientôt trois ans. « Ne sommes-nous pas tous des animaux, au final ? », a-t-il déclaré derrière son nouveau stand de barbe à papa à Dah Dah.

Quoiqu’il en soit, cette nouvelle avancée vient entretenir l’espoir que les Tunisiens puissent un jour guérir de cette amnésie collective. Prions que l’on arrive, dans un avenir proche, à trouver un remède au suivisme – à l’occasion d’une opération sur un mouton, par exemple.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here