Mariage : Sa famille arrive à la reconnaître malgré son maquillage libanais

0
16273

Sondess, 22 ans, jeune mariée vivant à Denden est encore sous le choc. Son histoire avait pourtant bien commencé avec un « cc, cv ». RaMzi ClüBi$tinHo, son futur mari, venait de l’ajouter sur Facebook, séduit qu’il était par la sourate du coran qu’elle affichait en photo de profil, et son selfie en bikini choisi comme photo de couverture.

Trois mois, 750 heures de chat, et 1582 capucins dans un salon de thé d’Ennasser plus tard, Ramzi se résolut à emmener sa famille pour demander la main de sa dulcinée. Il fut décidé d’un commun accord (de la famille de la mariée) de fêter les noces de nos deux tourtereaux au courant du mois de juillet de l’année suivante.

Tout allait pour le mieux au niveau de l’organisation, la bâche était réservée, la troupe de musique (un organiste et son orgue) étaient ok, les jus sélectionnés, les cousins qui devaient maintenir le service d’ordre aussi. C’est alors que le drame se noua lorsque Sondess, sur les conseils de sa cousine mariée l’année d’avant, décida de faire appel appel aux services de « Mongia esthétika » une des enseignes les plus cotées de la banlieue est. « J’avais demandé le truc classique : teinture blonde, peau blanche talc, lentilles de couleur bleues, et sourcils tatoués, nous confie une Sondess en pleurs. A la place j’ai eu droit à une pseudo esthéticienne soi-disant formée en Europe qui m’a parlé de sobriété, de ton sur ton, de carnation et je ne sais quoi d’autre. Le résultat était choquant : j’étais toujours brune, aux yeux noirs, et à la peau bronzée après plus de 22h de make up. Je ne me suis rendue compte du drame que lorsque ma famille m’a reconnu en sortant de l’esthéticienne, continue-t-elle entre deux filets de morve qu’elle essaie d’essuyer avec un kleenex dégoulinant. »

Mise devant le fait accompli et à 2h du mariage, Sondess, qui avait une peur atroce que son prétendant la reconnaisse aussi, se vit dans l’obligation d’annuler la cérémonie, et c’est la mort dans l’âme qu’elle dut se résoudre à ne pas changer son nom sur Facebook (Sondess Guesmi épouse Jelassi) et sa photo de profil. Ses copines, qui avaient déjà préparé les commentaires du type « ma7lak azizti » « to9tel ya a3roussa » « a7la mariée fi a7la rouba », furent extrêmement déçues et ne ratèrent pas l’occasion pour débattre sur le fait que, de toute façon Sondess, n’était pas très gâtée par la nature et que l’annulation du mariage serait en fait due à une reconstitution d’hymen ratée quelques jours avant la cérémonie.

Actuellement en procès avec « Mongia esthétika », Sondess sait qu’elle ne devra plus commettre les mêmes erreurs à l’avenir. « Chat échaudé craint l’eau froide. Pour le prochain maquillage, je ramènerai moi-même le seau de talc, le rouleau de peinture, la teinture orange citron, les lentilles bleus, bref tout ce qu’il faut pour fêter dignement un mariage ».

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here