L’UGTT est mort ! Vive le collectif Houmeni ! 2/2

1
1989
Klay BBJ, porte-parole du collectif Houmeni, devrait rapper lors de ses interventions.

Suite de l’article.

Les présentations faites, les participants ont développé leurs points de vue concernant la situation politique actuelle en Tunisie et ont fixé, après concertation, ces points à faire respecter :

-1 Reconnaître officiellement le collectif et l’intégrer dans toutes les prises de décisions qui concernent de près ou de loin le sort de la Tunisie.

-2 Dissolution immédiate de l’assemblée constituante et son remplacement par 5 experts en droit constitutionnel.

-3 Suspension immédiate de toutes décisions affectant négativement le niveau de vie du tunisien.

-4 La poursuite juridique de toute personne qui remettra en question la souveraineté de la Tunisie.

-5 Obtention immédiate d’une licence pour le lancement d’une radio « Houmeni FM »

-6 La mise en place d’un nouveau gouvernement très restreint avant la date du 14 janvier 2014, et dont les membres n’ont jamais fait de politique . L’âge ne devra pas dépasser les 50 ans.

-7 L’inéligibilité de tout politique ayant dépassé les 50 ans.

-8 Dépénalisation des drogues douces.

-9 Enterrer momentanément la hache de la guerre avec les forces de l’ordre, à conditions que les points ci-dessus mentionnés soient TOUS respectés.

 

Par la suite, les présents se sont concentrés sur l’élaboration de la structure du collectif, qui comptera ouvrir d’ici la fin de l’année des bureaux dans tous les quartiers populaires de la Tunisie. On y expliquera aux fans le sens profond des paroles de la chanson Houmeni, tout comme on y organisera également des sessions de Karaoké, censées ancrer l’esprit contestataire chez ses fans. Et pour tenter de toucher ceux qui n’auront pas eu la curiosité suffisante de s’arrêter devant les bureaux, des flyers seront imprimés et distribués dans toutes les zones qu’ils couvrent.

Ces bureaux seront dirigés par des tenant de diplômes universitaires n’ayant pas pu concurrencer les bénéficiaires du programme du pardon législatif. Ils seront rémunérés par les hommes issus de ces quartiers, et ayant réussi en tentant leur chance dans des créneaux non reconnus par l’Etat ou en risquant leur vie dans les pays d’Europe.

L’étape d’après sera de s’implanter dans les quartiers non populaires, puisque plusieurs témoignages parlent de personnes bien aisées qui écoutaient cette chanson au volant de voitures luxueuses, indice que même les gens bien friqués se retrouvaient très bien dans l’état d’esprit Houmani.

Dans un dernier temps, ces bureaux auront pour mission de se transformer en points de rassemblement et de départ des manifestations régionales, une fois que les points cités en haut resteront non respectés jusqu’à l’ultimatum fixé.

Pour ce qui est des objectifs, tout le monde s’est mis directement d’accord qu’ils ne devaient pas chercher plus loin que le slogan de l’entre 17 décembre 2010 et 14 janvier 2011, c’est-à dire : Travail (pour tous), Liberté (la vraie) et Dignité.

Au terme de la réunion, il a été décidé de concert que le collectif n’aura pas de chefs et que tous les adhérents auront le même poids que ceux des membres fondateurs lors des séances de vote. Par la suite on a désigné à l’unanimité Klay BBJ comme  porte-parole, mais à condition qu’il s’exprime aux médias en rappant vu sa difficulté de parler normalement.

La réunion s’est terminée en faisant tourner un joint long de 30 centimètres et d’un diamètre de 3, sur un fond de dub step.

Le collectif Houmeni vise à donner un nouveau souffle à     la révolution tunisienne.
Le collectif Houmeni pour donner un nouveau souffle à la révolution tunisienne.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here