Les pilules d’ecstasy vendues aux Dunes Électroniques contiendraient de l’hypocrisie

0
18777

Il n’y a pas meilleure occasion pour profiter des joies de la cocaïne, des pilules d’ecstasy et de la MDMA que les festivals musicaux se déroulant sur plusieurs jours. Cependant, il est souvent difficile de déterminer de façon précise la composition des drogues achetées et consommées durant ce type d’éventements. Surtout quand il s’agit d’un festival tunisien.

Après avoir reçu plusieurs messages d’indignation de la part de lecteurs présents à Nefta pour les dunes électroniques, LerPesse a pu se procurer quelques échantillons de pilules d’ecstasy commercialisées sur place. Ces comprimés ou « fléss » pour les connaisseurs, ont été immédiatement envoyées à un laboratoire d’analyse afin de déterminer leur composition. Les résultats viennent de nous parvenir. Ils sont équivoques : les ecsta écoulées aux dunes sont composées à 89% d’hypocrisie.

Ceci explique donc plusieurs anomalies constatées lors de ce festival comme le fait qu’une multitude de DJs anonymes devienne, pour les personnes ayant consommé cette drogue, des génies des platines ou encore la tendance à exprimer de façon explicite (et voyante) sa satisfaction par rapport à cet événement.

A cet égard, LerPesse s’est empressé d’expédier ces pilules aux autorités de Tripoli. En effet, notre consultant expert en drogues, M. Abdelaziz Belkhodja soupçonne ces pilules d’ecsta d’être les fameuses « 7ouboub el Halwssa », distribuées à la population libyenne lors du soulèvement contre M. Kadhafi. Elles auraient servi, à l’époque, à libérer tout le potentiel hypocrite de nos frères libyens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here