1. Dénoncer le terrorisme. Fermement. En fronçant les sourcils.

2. Mettre un drapeau tunisien noir en photo de profil sur Facebook.

3. Partager Beni Watani de Oulayya en masse.

4. Un statut Facebook généralisé: « Ya Touensa Fi9ou! »

5. Prier pour que le terrorisme s’en aille.

6. Lancer une dizaine de pétitions en ligne pour dire « non, ce n’est pas notre Tunisie. »

7. Entamer un dialogue national pour impliquer tout le spectre politique, la société civile ainsi que toutes les parties prenantes dans le débat sur le caractère néfaste du terrorisme.

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.