Leila Ben Khalifa : J’ai été contrainte de condamner les pratiques de Daesh en échange de la victoire à Secret Story

0
12366

Leila Ben Khalifa, star du feuilleton Maktoub et musulmane de confession, aurait été forcée par la direction de TF1 à condamner les agissements de l’organisation terroriste du moyen orient en échange de sa victoire à Secret Story, sur conseils de la rédaction du Figaro.

« Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est ni mes implants mammaires ni la fellation que j’ai donnée à Benjamin Castaldi qui ont assuré mon succès, il fallait que j’apporte un plus par rapport aux autres candidates. Appelez ça comme vous voulez, mais j’ai utilisé la campagne #not_in_my_name à mes propres fins. Je n’ai pas hésité une seule seconde, comme bon nombre de mes compatriotes tunisiens. », nous a-t-elle déclaré à la sortie de l’émission à grand succès.

Sami Fehri, ex-militant de gauche et de la liberté d’expression et ex-pensionnaire de la prison de Mornaguia, réalisateur du feuilleton qui a révélé la star dans son pays d’origine, a confirmé qu’elle ne reculait devant rien ou presque pour percer dans le show-biz. « On s’était entendu sur le rôle de la soeur du vendeur d’alcool au noir, après quelques galipettes, mais quand je lui ai proposé un petit délire S&M, par nostalgie pour la période de ma détention, elle a catégoriquement refusé. Pourtant je lui ai offert le rôle de la petite amie du vendeur d’alcool au noir, vous vous rendez compte ? Ça aurait pu propulser sa carrière et lui ouvrir le chemin à Koh Lanta, mais ce n’était pas ce qui l’intéressait, visiblement. »

Après cette victoire, l’actrice envisagerait une reconversion en politique, tant ses talents de menteuse ont été appréciés à Secret Story. D’autres pistes, notamment celles d’un poste dans la rédaction de Shems FM, de Business News ou d’Achahed, sont encore à l’étude, selon son agent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here