Le zoo du Belvédère essaie d’accoupler un nahdhawi et un nidaa

0
1579

Cela fait maintenant deux ans que le zoo du Belvédère tente d’accoupler un nahdhawi et un nidaa tounes, sans succès. Les chercheurs engagés par le parc animalier viennent tout juste de se rendre compte que les deux spécimens sont de sexe mâle. Récit d’une histoire rocambolesque.

« Au début, ils ne voulaient pas s’approcher l’un de l’autre, puis peu à peu, la nature a pris le dessus » nous confie Lamjed Baytari, vétérinaire et analyste politique chargé de superviser l’opération. « Avec le temps, malgré le rapprochement évident entre les deux parties, on n’arrivait toujours pas à comprendre pourquoi la femelle ne tombait pas enceinte. Pourtant, on assistait à des coïts quotidiens… Le doute a commencé à s’installer lorsqu’on a observé que les deux spécimens refusaient de faire le ménage, ne s’occupaient pas de leur hygiène et se battaient sauvagement à la suite de discussions portant sur le foot. »

A la décharge des chercheurs, il faut signaler qu’il est très difficile de distinguer entre les mâles et les femelles des deux espèces. De plus, la direction du zoo du Belvédère assure que le couple lui a été vendu par un zoo américain avec des carnets vétérinaires falsifiés.

Aujourd’hui, le prix d’achat des deux bêtes oblige le zoo à se séparer d’autres animaux qui n’intéressent plus les visiteurs. Le Takatol, le CPR et le tayyar Mahabba feront les frais de cette acquisition.

En ce qui concerne l’accouplement, l’espoir n’est pas perdu. Plusieurs études suggèrent qu’un accouplement entre un nahdhawi et un nidaa tounes, fussent-ils du même sexe, est possible en période post-électorale. « Il faut rester prudent. Tout dépendra du résultat des prochaines élections législatives. » Selon la direction du zoo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here