Le syndicat des Prostituées Unies et Trotteuses Engagées (PUTE) a apporté son soutien à la campagne « winou ettrotoir » lors d’une conférence de presse organisée sous le parasol du vendeur de mrawweb à Bab B’har. L’occupation de leur espace de travail par les salons de thé a été la goutte qui a fait déborder le vase selon l’organisation.

« Notre secteur est en crise depuis plus de 5 ans suite à la concurrence déloyale des politiques et des journalistes. Nous ne pouvons pas supporter un autre viol de notre gagne pain », a déclaré Fatma Garage, secrétaire générale du syndicat. La sous section d’Ennasser a par ailleurs solennellement demandé au ministère de l’intérieur de ne plus fermer la frontière avec la Libye sachant que 90 % du chiffre d’affaires de cette zone est réalisé grâce à nos frères libyens.

Un soutien de taille à la société civile tunisienne de la part des péripatéticiennes tunisiennes qui prouvent une fois de plus leur patriotisme et leur esprit civique à ceux qui en doutaient encore.

Réagir