L’automobiliste arrêté pour respect du code de la route contrôlé positif au THC

0
1030

C’est à la soirée du 31 décembre dernier que remonte ce fait divers. Une nuit qui a fait basculer la vie du jeune Nizar.

Le soir du réveillon, après « s’être beaucoup trop défoncé en fumant de la beuh » selon ses propres termes, Nizar s’est fait arrêté par la police pour ce qui semblait être un simple contrôle de routine.

M. Héni Afrah’bih, l’agent responsable du contrôle a eu la puce à l’oreille lorsqu’il avait remarqué que le jeune homme respectait à la lettre le code de la route. « C’est du jamais vu, s’étonne-t-il. Même les moniteurs d’auto-école les plus sérieux ne vont pas si loin dans leurs pires délires. »

Le policier affirme que Nizar s’est même payé le luxe de s’arrêter à un feu rouge alors que la route était déserte. Une marge de manœuvre impressionnante, qu’il n’a pas pris la peine d’exploiter. Autre indice qui a attiré l’attention des agents de la circulation : Nizar a laissé la priorité au véhicule d’un autre fêtard fortement alcoolisé qui, lui, avait grillé le feu sans vergogne.

« C’est là que je me suis dis qu’il y avait anguille sous roche et qu’il fallait à tout prix arrêter ce dangereux individu. Il avait forcément quelque chose à cacher vu son comportement pour le moins suspect, » nous confie M. Afrah’bih.

Tous les agents qui étaient présents sur place attestent que les papiers de l’individu étaient en règle. Le forcené n’avait pas l’air d’être sous l’influence d’une quelconque substance illicite cependant le lieutenant Afrah’bih a jugé bon de lui faire passer un test de dépistage anti-drogues. Des analyses qui se sont révélées en fin de compte positives en ce qui concerne le THC.

On ne sait toujours pas si Nizar aura droit au fameux « 3am w vespa » ou s’il sera le premier bénéficiaire de la révision de la loi 52 comme l’avait promis son « bajbouj adoré ». M’nawer Belkadhi, l’avocat du jeune conducteur, nous a assuré que sa ligne de défense reposait essentiellement sur le choix de vote de Nizar lors des dernières élections en Tunisie.

Affaire à suivre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here