L’Arabie Saoudite compte décapiter cinquante sunnites en signe d’apaisement avec l’Iran

0
1018

En dépit du mauvais démarrage de l’année 2016 qui a débuté avec l’annonce du rhume qu’a attrapé la princesse Charlotte de Cambridge, une petite lueur d’espoir est venue égayer les rédactions du monde entier.

En effet, l’Arabie Saoudite a décidé tôt ce matin de faire un geste d’apaisement envers l’ennemi iranien après l’embrouille engendrée par l’exécution de l’imam Al-Nimr ainsi qu’une cinquantaine de ses disciples aux premières lueurs de cette année. Le geste consiste en un projet de décapitation collective de 50 sunnites choisis au hasard parmi la diaspora indonésienne que compte le royaume.

« Il est temps de stopper cette escalade guerrière qui peut nuire à la stabilité de la région et essayer de garder la tête sur les épaules. » Avait annoncé ce matin Adel Al-Joubeir, ministre des affaires étrangères saoudien et grand amateur de jeunes adolescents chiites, selon qui, les relations irano-saoudiennes « ne doivent pas pâtir de ces pratiques ancestrales communes qui font la renommée mondiale des deux pays. C’est pour cela qu’une cérémonie de décapitation exclusivement sunnite sera organisée à Riyad en vue de calmer ces tensions inutiles. L’ambassadeur iranien aura même l’honneur d’ouvrir le bal avec deux décapitations au choix. »

Le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius a, quant à lui, salué l’initiative saoudienne qu’il a qualifiée de courageuse et historique soulignant que la France contribuera à la mener à bout par la vente de 200 guillotines de marque Robespierre au Royaume saoudien.

Pour le moment, on ne redoute qu’une réponse négative de la part des Iraniens qui restent réticents au principe de décapitation au sabre lui préférant la pendaison à la grue jugée plus moderne et humaine mais absente dans le royaume wahhabite.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here