Polsat : Kais Saïd pressenti pour faire tous les doublages.

0
1517

« Un bonheur n’arrive jamais seul » .
Cet adage Ô combien utilisé voire même galvaudé vient encore de montrer qu’il est très vrai pour le néo président de la république tunisienne Kais Saïd. En effet fraîchement élu après un ras de marée électoral (plus de 72%), le professeur de droit à la retraite s’est vu offrir un pont d’or par la chaine satellitaire polonaise Polsat pour assurer le doublage en polonais de tous les films étrangers.

Cette chaîne s’est rendue célèbre pendant les années 90 par la diffusion de films, séries et feuilletons en VO avec un surdoublage en polonais récité par un Mr à la voix monocorde et au rythme lent. L’acteur qui s’occupait de tous les doublages de la chaine était une star dans son pays, répondant au doux nom de Vassily Soutoukizebsky.
Il s’est malheureusement éteint au début des années 2000 emporté par une syphilis, contractée lors d’une soirée endiablée dans les faubourgs de Manille. La chaine et tout le peuple polonais se sont ainsi retrouvés orphelins de celui qui pouvait doubler un documentaire animalier, puis un épisode de friends en passant par un porno italien ou un film d’action, et tout ça sur le même ton monocorde. Les dirigeants de la chaîne ont ainsi du la mort dans l’âme se résoudre à avoir recours aux sous titres.

Kais Saïd prêtera sa voix à la publicité… (Images Habibi Hamimsky


Jusqu’ à ce dimanche 12 octobre et l’élection haut la main de Professeur Saied et du buzz provoqué dans la presse internationale suite à ça. Les discours de Mr Saïd diffusés par les chaînes du monde entier ont fini par arriver jusqu’aux oreilles des dirigeants de Polsat qui croyant au début à une apparition d’outre-tombe de Soutoukizebsky, virent qu’il s’agissait en fait de son sosie vocal et s’empressèrent de lui faire un pont d’or pour l’inviter à offrir ses services à la station satellitaire polonaise.

…et aux programmes enfants. (Images Habibi Hamimsky)

Aux dernières nouvelles Mr Saïd hésiterait entre mettre en place sa reforme constitutionnelle visant à inverser la pyramide décisionnelle de l’état tunisien au profit des comités de quartier ou répondre positivement à la proposition de Polsat et ainsi se lancer dans le doublage de l’intégrale de Rocco Siffredi (entre autres).


Les électeurs tunisiens sont donc encore dans l’expectative d’une élection qui ne leur aura décidément rien épargné.

La rédaction

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.