Le Kiki challenge continue à faire des victimes et cette fois ci ce devrait être le coup de grâce pour ce challenge né sur les réseaux sociaux et qui fait boule de neige depuis plusieurs semaines. En effet ce challenge avait déjà fait quelques victimes créant le buzz sur les réseaux sociaux et les pages de gags vidéos.

Cependant, un nouveau level a été atteint mercredi dans la banlieue de Tunis lorsque le chauffeur d’un train de la SNCFT (compagnie des chemins de fer tunisienne), s’est mis dans la tête qu’il pouvait lui aussi faire le kiki challenge, et a quitté le train en marche laissant les passagers dans le désarroi le plus total. Des scènes de désespoir et d’hystérie collective s’en sont suivies faisant craindre aux autorités les conséquences de ce challenge sur la paisible Tunisie.

C’est dans ce contexte que le drame est survenu tôt ce matin sur le vol 541 de Tunisair entre Tunis et Paris. Le vol programmé lundi à 15h30 a pris le départ aujourd’hui vendredi 27 juillet à 7h30 (un petit retard sur lequel la compagnie Tunisair s’est excusée, en offrant des paquets de biscuit aux passagers).

La concurrence entre chemins de fer et transport aérien battant son plein en Tunisie, le pilote de Tunisair Habib M. aurait décidé lui aussi de faire un kiki challenge, espérant rentrer dans le Guinness book des records vu que cela se passerait à 6000 mètres du sol. Son co-pilote devait le filmer afin d’immortaliser ce moment historique, et ainsi le faire accéder à la postérité. Selon ses amis contactés, le pilote a aussi agi pour créer le buzz autour de la compagnie Tunisair en perte de notoriété et de crédibilité auprès du grand public. Un petit détail a cependant transformé cette entreprise à la base extrêmement noble en drame national : le pilote avait oublié l’effet de l’attraction terrestre sur les corps en mouvements dans l’espace et la chute qu’elle pouvait provoquer. « Dès l’école de pilotage on nous apprend à vérifier tous les paramètres avant de débuter une manœuvre, nous avons la fameuse check-list que nous cochons, et malheureusement, il arrive parfois d’oublier un paramètre semblant anecdotique au début mais souvent fatal à la fin » nous confie un des collègues du pilote décédé. « Ce qui est le plus rageant c’est que le connaissant je suis sûr que tous les autres paramètres était au top : ça faisait des semaines qu’il s’entraînait sur la chorégraphie, il avait emprunté une enceinte Marshall pour avoir un bon son, il avait même prévu un trépied et un Samsung S9 pour avoir une qualité d’image, de son et un rendu irréprochable ».

Bilan 180 morts (dont les 6 membres d’équipage), suite au crash de l’avion sans pilote. Les recherches sont en cours pour retrouver les boîtes noires et le Samsung S9. En effet selon le PDG de Tunisair « ce serait dommage que tant d’efforts partent en fumée, et donc l’objectif est de retrouver le smart phone afin de poster la vidéo sur les réseaux sociaux et d’accéder ainsi à la notoriété ».

Un drame qui vient endeuiller notre pays, nous ne saurions que conseiller nos lecteurs d’être très vigilant concernant ce kiki challenge et de ne le faire que lorsque les conditions sont totalement réunies pour éviter les drames.

La rédaction

Réagir