Karima Souid s’excuse et assure avoir mal compris l’arabe utilisé par les responsables de l’IRIE France 2

0
742

La nouvelle est tombée cet après-midi. Karima Souid, députée de l’ANC et candidate aux élections législatives de l’UPT, avoue que les propos tenus par les responsables de l’IRIE France 2 n’ont rien à voir avec ce qu’elle avait posté sur son compte Facebook. Elle a aussi ajouté que ce n’était pas de sa faute.

« C’est l’interprète qui était en charge de me traduire ces propos qui m’a induite en erreur » affirme la députée. Et la politicienne d’ajouter : « C’est un sabotage des nahdhaouis, c’est clair. Le monsieur qu’on m’a recommandé s’appelle Abdelfattah Ellouze, je pense qu’il n’y plus de doute possible quant à son appartenance politique. »

Les responsables de l’IRIE France 2 ont par ailleurs confirmé qu’il s’agissait d’un quiproquo, et qu’ils essayaient en réalité de discuter, en français pourtant, de Formule 1 et de recettes culinaires avec Mme Souid. En effet, ayant bouclé tous les préparatifs une semaine avant les élections, ils ne savaient pas trop quoi faire pour tuer le temps.

M. Chafik Sarsar a pour sa part demandé aux différentes parties de se calmer, et a mis en garde contre ces accusations qui ne serviraient qu’à dégrader le climat électoral qualifié de « sain » selon lui. Il a par ailleurs tenu à corriger « l’information » relayée par Mme Souid, affirmant que le transport des urnes se fera à bord de vélos, de trottinettes et de skateboards dans un souci de préservation de l’environnement.

Ce n’est pas la première fois que Mme Souid défraye la chronique, nous nous rappelons tous de l’incident avec son chauffeur, qui se plaignait de la hausse des prix des denrées alimentaires, ce que Mme Souid avait pris pour une proposition indécente.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here