Après avoir provoqué un véritable tollé à la suite de leurs déclarations tenues sur la chaîne LCI mercredi 1er avril et jugées racistes par plusieurs célébrités et commentateurs de l’actualité française, Jean Paul Mira et Camille Locht ont tenu à s’expliquer dans une interview exclusive accordée au journal LerPesse.

LerPesse : Bonjour messieurs, tout d’abord est ce que vous vous attendiez à une telle vague de réactions après votre passage sur LCI la semaine dernière?

Jean-Paul Mira : Franchement pas du tout! On dirait que le monde entier nous en veut. Nous avons eu des réactions venues des quatre coins de la terre. Nous avons même reçu des menaces provenant du continent asiatique, une zone du monde, qui je le rappelle, est remplie de prostituées.

Camille Locht : Des critiques nous sont également parvenues d’Amérique du sud. C’est incroyable de constater l’intérêt porté par ces narcotrafiquants à notre mésaventure!

LerPesse : Ne pensez-vous pas que les propos que vous tenez possèdent tout de même un caractère raciste?

C. Locht : Absolument pas. Peut être avons nous omis de mentionner la présence également sur le continent africain de plusieurs noirs et arabes, qui représentent, eux aussi, des candidats parfaits pour les tests à mener pour mieux comprendre ce virus du Covid19. Cela les a peut être froissés.

J-P Mira : Nous ne sommes pas racistes, loin de là. Nous agissons pour la science au service de l’humanité. Dans cette perspective nous pensons simplement que l’homme africain descend du singe et qu’il est donc un super cobaye pour nos expériences depuis que les ONG de protection des animaux nous interdisent de faire des tests sur les bêtes. En somme, notre démarche rejoint celle du pionnier en la matière à savoir l’illustre pédiatre dr Mengele.

LerPesse : Un criminel de guerre, donc ?

J-P Mira : Et pourquoi pas un nazi tant qu’on y est ?

C. Locht : On nage en plein conspirationnisme ma parole !? Cessez de sortir les faits de leurs contextes je vous prie, les expériences de Josef Mengele faisaient l’objet d’interprétations erronées. Tout comme nos propos lors de la dernière interview.

LerPesse : Les Africains réclament des excuses, que leur dites-vous?

J-P Mira : Je voudrais juste dire aux singes et aux prostituées africains de considérer nos intentions qui sont sincères et de croire en notre bonne foi.

C. Locht : Bouwé ou Ma Passilou lo fo !

LerPesse : Est ce un message dans la langue d’un pays africain?

C. Locht : Je vous ai juste demandé de me passer le briquet, je me suis brûlé la langue en buvant le café.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici