Affecté par les dégâts causés par les inondations mais déterminé comme à son habitude, le Chef du gouvernement a rassuré l’ensemble de la communauté nationale en affirmant l’intervention immédiate des autorités afin de rétablir l’ordre dans la zone sinistrée, suivant une feuille de route minutieusement préparée de concert avec tous les membres du gouvernement, notamment la ministre du tourisme et de l’artisanat.

Devant un parterre de journalistes incrédules, Le Chef du gouvernement (ou CDG comme se plaisent à l’appeler ses proches collaborateurs) a annoncé que la 4G couvre désormais 100% du territoire touché par les pluies torrentielles (104% si l’on compte le domaine public maritime), et qu’il est désormais possible pour l’ensemble la population du sud-est d’avoir libre accès à l’internet mobile à haut débit, pour peu qu’elle souscrive un abonnement adéquat auprès de l’un des opérateurs mobiles de la place.

Ne se contentant pas de cette mesure pilote, Youssef (comme il exige humblement d’être appelé) a également surpris une audience médusée par l’annonce de l’octroi gracieux d’un Ipad par ménage sinistré, pour que tous les foyers puissent profiter pleinement de la 4G. Pas peu fier de son initiative, Waille Cee (comme il se fait appeler par ses amis américains) a expliqué que l’accès à internet permettra à nos concitoyens sur place de filmer les dégâts et partager les vidéos sur les réseaux sociaux, de quoi alerter la communauté internationale qui volera au secours d’une population dans le besoin, sans avoir à solliciter inutilement les autorités centrales qui, pour le coup, n’auront pas à faire le déplacement. D’une pierre deux coups!

Par ailleurs, notre Youssef national n’a pas manqué de saluer les efforts conjugués des membres d’un gouvernement n’ayant pas hésité à sacrifier le weekend pour se mettre au service du peuple, insistant sur le rôle majeur de Salma Elloumi Rékik qui, en duplex depuis la salle de sport qu’elle n’a pas fini d’inaugurer, a déploré que les pluies aient frappé le littoral alors qu’elles auraient pu inonder les régions intérieures (qu’elle a pudiquement qualifié de zones touristiques de l’ombre) comme elles l’ont toujours fait ces dernières années.

Grisé par l’accueil triomphal des journalistes, Youssoufa (comme l’appellent affectueusement ses alter ego d’Afrique subsaharienne) a fait dans l’improvisation en annonçant en plus des mesures précitées, un crédit de 50 euros sur Apple Store par foyer (entièrement pris en charge par l’Etat) pour que la population sinistrée puisse faire le plein d’applications en attendant l’intervention des ONG et des pays amis, bien au chaud sous les couvertures préalablement mis à disposition par la Ministre du tourisme.

La rédaction

Réagir