Inauguration du centre d’accueil « Je pleure ma Tunisie » à la Marsa prévue au lendemain des élections législatives

0
8349

[dropcap]D[/dropcap]ans le cadre de son projet de prévention des risques de « catastrophes électorales », l’ATLA (Association Tunisienne des Lamentations Anticipatoires) a annoncé l’ouverture prochaine d’un centre d’accueil destiné aux futurs déçus des résultats des élections prévues en octobre.

La dénomination du centre est un hommage au célèbre slogan révolutionnaire entonné à El Qobba pour « sensibiliser les Tunisiens au danger des autres Tunisiens de confession syndicale » raconte Lily, une voisine et future « assistante post-évanouissement » du centre.

« Nous comptons sur une nouvelle débâcle du camp progressiste pour voir affluer au centre des milliers de Marsois terrifiés à l’idée d’un retour des islamistes au pouvoir » déclare Mr. Kevin Bach Hamba, président de l’association.

Le centre « Je pleure ma Tunisie » sera inauguré juste après la fermeture des bureaux de vote par une cérémonie lacrymale collective de 30 minutes et une lecture des meilleurs statuts Facebook d’Abdelaziz Belkhoja (éminent spécialiste du comptage des foules) ainsi qu’une assistance psychologique pour les personnes traumatisées par la queue devant les bureaux de vote.

Une cellule permanente sera implantée par la suite au centre. Elle organisera des soirées scrabble-petits fours pour les quelques personnes qui décideront de ne pas quitter le pays.

[quote_box_center] On veut éviter de voir les mêmes scènes de panique que celles de 2011 à la suite desquelles on a enregistré 30 cas de décollement de la rétine au Plaza quand on a passé Hechmi Hamdi à la télé[/quote_box_center][pull_quote_center][/pull_quote_center]se souvient, amer, M Bach Hamba.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here