Idée weekend : Soulagez votre conscience pendant un mois en vous prenant en photo avec des enfants pauvres

0
656

Une étude très sérieuse, qui vient de paraître dans la prestigieuse revue scientifique « Monde du fric, du pognon et de l’oseille », est formelle : la meilleure façon de calmer votre empathie et de continuer à gagner de l’argent sans scrupules consiste à poster sur les réseaux sociaux des photos de vos weekends dans les contrées lointaines de l’ouest tunisien, de préférence à l’occasion d’un événement de réaménagement d’une école.

Soucieux de vérifier les résultats de cette enquête, Lerpesse a dépêché une équipe au domicile de M. Abdelghni, chef d’entreprise de 57 ans, qui nous a accueillis avec le sourire.

« Je suis un bon citoyen. Je me définis comme socialiste. Je donne de l’argent aux douaniers et aux agents du fisc. On a beau nous appeler les philanthropes du dimanche, nous essayons de faire du mieux que nous pouvons. Évidemment, tout ça n’a pas que des bons côtés. Parfois vous avez des gosses qui essaient de vous embrasser, de toucher votre Range Rover, de vous appeler tonton. Mais ça en vaut la peine quand on pense aux likes qu’on récolte en fin de journée sur sa nouvelle photo de profil. » Nous a-t-il confiés, tout en nous montrant son rouleau de peinture, l’arme qu’il dégaine une fois tous les deux mois contre la pauvreté.

Il nous a aussi avoué qu’il avait essayé d’autres méthodes avant, comme par exemple offrir un emploi stable à des fillettes de 15 ans comme aides ménagères chez des amis, ou bien la location d’un appartement meublé à Ennasr à de jeunes étudiantes ayant à peine dépassé la vingtaine ; mais rien ne lui donnait autant de satisfaction que ces clichés.

C’est ainsi que nous avons quitté les lieux, tous nos doutes ayant été dissipés par le témoignage de cet homme sincère et merveilleux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here