CAN 2019 : le coaching de Giresse salué par un collectif d’anesthésistes

Outre la convaincante qualification des Aigles de Carthage aux huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique de Nations, c’est la maestria du sélectionneur national qui a bluffé non seulement le monde du foot, mais également celui de la médecine.

0
1372
La prise en charge de l’anesthésie du onze national est une priorité . Après 3 nuls, le soulagement du passage au deuxième tour permet une meilleure récupération fonctionnelle.


Une des victimes mauritaniennes de la maestria de Giresse (Photo Hamima©)

Impressionnant de justesse depuis le début de la CAN, la force tranquille dégagée par Alain Giresse n’a pas manqué d’interpeller un collège de la fine fleur des anesthésistes-réanimateurs du pays qui trouvent dans la gloire du foot français un énorme potentiel de développement pour leur discipline médicale.

D’après le Dr Sarhane Ragued, président de l’association de réanimation tunisienne, notre sélectionneur s’apprête à lui seul à révolutionner le monde de l’anesthésie : “Au delà de l’indéniable réussite sportive, ce sont ses capacités à endormir tout le monde qui impressionnent. Non seulement il réussit à endormir l’adversaire, le mettant de facto hors d’état de nuire, mais il le fait aussi avec le public, le corps arbitral et ses propres joueurs. Ceci explique les trois résultats nuls du premier tour. Si personne ne joue, personne ne marque. C’est brillant !” jubile le médecin, avant de céder à une vague de bâillements.


Dr. Sarhane Regued, après le visionnage du reportage de Dimanche Sport (Photo Hamima©)

Si l’on croit les spécialistes de l’anesthésie, Alain Giresse serait doté de facultés soporifiques hors du commun qui pourraient parfaitement trouver de multiples usages dans la pratique médicale. En marge de l’anesthésie et de l’hypnose (qui ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté médicale), Alain Giresse se pose comme alternative crédible pour préparer les patients aux interventions chirurgicales lourdes, même si la question de la réanimation pourrait à ce stade représenter un défi de taille pour les réanimateurs. Par ailleurs, de grands laboratoires pharmaceutiques ont manifesté un vif intérêt pour le sélectionneur en vue de développer une nouvelle génération de somnifères.

Pour conclure, Dr Sarhane Ragued nous a annoncé qu’il a déjà formulé une offre de collaboration à Alain Giresse, lui demandant de regagner immédiatement Tunis pour commencer le travail de recherche, sans même attendre la fin de la CAN puisque ses 11 millions de co-sélectionneurs sauront le remplacer au pied levé pour mener à bien la quête du sacre africain.

La rédaction

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.