La Marsa : gardien de parking en gilet jaune, nuit de terreur pour Poivre d’Arvor

0
1366

Le mouvement des gilets jaunes n’en finit pas de faire parler de lui, et les répercussions de cette mobilisation citoyenne atteignent même les paisibles rivages de la banlieue nord de Tunis.

Ainsi de vives tensions ont éclaté hier à la suite d’une altercation qui a failli virer au drame. Tout a commencé lorsqu’un gardien de parking entre le centre commercial Zéphyr et “Au Bon Vieux Temps”, a été dénoncé par des expatriés français ce qui a entraîné des représailles musclées: des centaines de collègues de Rzouga Canette ont ainsi voulu pénétrer la Résidence de France, palais où réside le plus Tunisien des Français , son Excellence Monsieur Olivier Poivre d’Arvor.

Récit d’une nuit de terreur.

C’est lors d’un stationnement du couple Fifoussi-De Richelieu que tout a débuté. Dans sa déposition à la police, Tebr Fifoussi épouse De Richelieu , 19 ans, explique qu’un individu en gilet jaune , tenant dans sa main un gros bâton et le visage à moitié caché, commençait à se plaindre de la vie chère et du prix du carburant qui ne cessait d’augmenter , tout en mendiant, selon ses dires, deux dinars pour la place de parking. Mais les choses n’en sont pas restées là . Jean-Octave De Richelieu, 79 ans, hospitalisé depuis, soutient qu’il a tenté de calmer les esprits. « Lorsque j’ai vu qu’il s’agissait d’un gilet jaune, la situation a commencé à s’envenimer, j’ai tenté de m’interposer pour éviter que cela n’aille plus loin », relate-t-il. « Il y a eu une confusion et j’ai reçu une rafale de Chebbi Dire Abèque , Taou Eunique Omèque.. et d’autres expressions dont je ne me souviens plus. J’ai aussi reçu des coups de bâton, mais Amdoulla le renforcement de la portière de la Targa m’a protégé. Nous avons pu nous enfuir . Starfiroulla ! nous avons eu chaud ! »

de gauche à droite : Mme Tebr Fifoussi- De Richelieu, Mr Jean-Octave De Richelieu (Photo Hamima)

«Mon mari n’a pas sa langue dans sa bouche !Qu’est-ce que vous voulez ici ? vous les gili jaunes ? ici c’est pas la Fghounce , ritourniez dans votre bled», s’est effondrée Madame Tebr devant notre correspondant.

Une heure après l’incident, plusieurs gardiens en gilets jaunes ont débarqué devant la Résidence de France. Des vitres ont été endommagées par ces individus qui ont aussi uriné sur le trottoir de M. l’ambassadeur, et chié devant la porte blindée de la résidence. Jaafar El Guesmi, se trouvant par hasard dans les environs a été pris pour cible, les émeutiers pensaient que c’était son Excellence. « Ils ont compris que ce n’était pas l’ambassadeur, c’est à ce moment-là qu’ils ont commencé à prendre des selfies pensant qu’il s’agissait de Naoufel Ouertani », a lâché un policier surveillant la Résidence .

Rencontré le lendemain dans un workshop de fabrication de Harissa artisanale à Nabeul, son Excellence Poivre D’Arvor a avec son franc parler habituel précisé “qu’il s’agissait d’actes délictuels d’individus isolés, qui ne représentent en rien l’immense communauté des gardiens de parking, qui sont pour la plupart de bons pères de famille, parfaitement intégrés dans la société tunisienne.” M. Poivre d’Arvor a ainsi appelé à ce qu’il n’y ait pas d’amalgames et a confirmé qu’il passerait une fois de plus ses vacances à Marsa plage.

La Rédaction

 

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.