France : une cellule terroriste « Al Qaïda – Dora la djihadiste » démantelée dans une école primaire des Hauts-de-Seine

0
4123

Depuis ce matin, Boulogne-Billancourt est en état de choc. Le GIGN et le RAID ont terminé leur opération à midi. Les policiers d’élite ont réussi à intervenir avant que ne soit commis l’irréparable. Un terrible attentat était en préparation : les terroristes avaient prévu de commettre un Djihad de nourriture à la cantine. 

« Heureusement que nous avons été informés à temps grâce à notre plateforme de délation (délation.gouv.fr) qui rappelle les heures les plus glorieuses de l’histoire de notre institution sécuritaire et de l’État Français. Sans cela le pire serait arrivé. Rendez-vous compte, aujourd’hui, il y a de la purée au menu ! », nous a déclaré le superviseur qui a coordonné l’opération de ce matin. En effet, hier soir, une personne a posté le signalement de cette bande de marmots qui aurait énoncé leur plan dans le bus en rentrant chez eux. Cette personne devrait recevoir une médaille et une prime pour avoir aidé les forces de l’État à empêcher le mal de se répandre.

Trois des terroristes (six, sept et sept ans et demi) ont été abattus, un autre a été appréhendé après avoir réussi à se dissimuler dans les toilettes. La police recherche activement un dernier terroriste qui aurait été informé à temps de la fuite et qui n’est pas venu ce matin. Une personne se faisant passer pour sa mère aurait appelé l’école pour excuser le terroriste qui aurait eu la varicelle. Côté défenseurs de la loi et de l’autorité suprême de l’État il n’y a pas de victimes à déplorer, à part quelques uniformes souillés par de la purée.

Le mystère plane encore pour savoir comment ces terroristes ont pu être embrigadés si jeunes. Certains évoquent des dessins-animés qui diffuseraient des messages subliminaux aux enfants. Les enquêteurs pensent à élaborer une recommandation pour interdire aux chaines de télévision de diffuser des dessins animés sur lesquels auraient travaillé des gens dont les noms, les origines et la religion pourraient avoir un lien avec la mouvance terroriste.

Une autre piste concerne une collection de BD pour enfants avec des titres pour le moins inquiétants : « Antonin se convertit », « Abdel et André lapident Myriam », « Geneviève achète sa première burqa ». Seul problème, cette collection semble à ce jour très difficile à se procurer. Il faudra enquêter chez les enfants.

Certains pointent également du doigt l’enseignement facultatif à l’école primaire de l’arabe. Un enseignant se souvient encore avec émoi de ce troublant fait divers d’il y a quelques années, un groupe d’enfants apprenant l’allemand qui avaient commencé à avoir des raideurs articulaires inexpliquées au niveau du coude.

Quoi qu’il en soit ce que cela nous apprend c’est qu’il faut rester prudent. Nous sommes en danger. Et en ces temps obscurs où la démocratie et la liberté sont en péril, saluons la réponse mesurée et adaptée à la situation de ceux qui savent nous protéger de nous-mêmes et contre nous-mêmes, nous qui sommes les premiers ennemis de nous-mêmes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here