Pendant que le monde entier est occupé à saluer l’héroïsme de Mamoudou Gassama (NDLR : le sans-papiers malien qui a sauvé un enfant français en grimpant quatre étages d’un immeuble parisien), un autre migrant, tunisien cette fois, perpétue la légende de bravoure et d’abnégation des compatriotes de Soufiene Toubel en sauvant une dame française d’âge mûr de la fatalité du destin.

Tout commence lorsque Mohsen Lampedusa, jeune chômeur de 22 ans, décide de traverser la méditerranée pour exporter en France le savoir-faire millénaire des tunisiens en matière de brassage génétique et d’euthanasie par le mariage. Après avoir passé deux mois à essayer de gratifier les autochtones de son ADN, l’ingratitude de ces dernières, peu enclines à peupler la planète avec un tel pédigrée, le poussera à jeter son dévolu sur une maison de retraite pour non-voyants en phase terminale, où il fera la rencontre de l’une de ses pensionnaires. Une jeunette de 96 ans répondant au doux nom de Lucette Lamorgue.

Craignant que cette dame aux papiers en règle pouvait prochainement quitter ce monde sans goûter aux joies de l’amour et de la vie en couple, Mohsen, dans un élan d’altruisme, saute sur l’occasion pour demander sa main et lui glisser à l’oreille un romantique « signe ici s’il te plait ! » Avant d’officialiser l’union de ce couple atypique.

A l’instar de Mamoudou Gassama qui a été reçu par le président Macron, notre héros tunisien rencontrera un officiel français en la personne de l’employé de préfecture qui lui donnera ses papiers de naturalisation.Une belle histoire néo-française.

La Rédaction

Réagir