Fait divers : trois jeunes tunisiens arrêtés par la police pour possession de toutes leurs facultés mentales

0
1531

Dimanche 29 décembre – 10 H 00 GMT

Tunis (Lerpesse)- La brigade spéciale tunisienne Jùnùn vient de mettre la main sur une bande de trois jeunes soupçonnés d’être en possession de toutes leurs facultés mentales.

Recherchés depuis trois mois, les jeunes détraqués ont été écroués et mis en examen. Les faits qui leur sont reprochés sont d’une extrême gravité. Ils sont en effet soupçonnés d’être en excellente santé mentale et de n’avoir aucun antécédent psychiatrique . Interrogé par l’un de nos journalistes, M. Moncef Marzouki a évoqué la possibilité de les déchoir de la nationalité tunisienne.

Les deux garçons Mongi et Mansour, respectivement âgés de 23 et 25 ans, ne présentent aucun des symptômes de la schizophrénie. On ne sent visiblement aucun déchirement entre tradition et modernité dans leurs comportements. Ils ne seraient pas obsédés par l’hymen des femmes et ne seraient pas persuadés d’être des génies proches de Descartes ou de Nietzsche.

Norhéne, 24 ans quant à elle, a l’air d’être une jeune fille tout à fait normale. Cette diplômée en économie-gestion ne serait pas obsédée par le mariage. De plus, elle ne mettrait pas une tonne de maquillage pour sortir et ne laisserait pas de couloirs quand elle se met du vernis à ongles. Cerise sur le gâteau: elle ne serait pas sociopathe.

Une expertise psychiatrique est en cours afin de confirmer ces soupçons. L’avocat des trois jeunes, M. Neji Bahloul garde espoir: « il reste un grand nombre de pathologies dont ils peuvent souffrir, il est quasiment impossible qu’ils soient à 100% saints d’esprit. Au pire, on mettra la main sur une petite dépression.»

Affaire à suivre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here